REFLEXION

TISSEMSILT : Une aire de jeux pour enfants transformée en projet d’investissement

Visiblement les stratégies de développement adoptées par certains responsables au niveau de la wilaya de Tissemsilt ne s’articulent que sur leurs humeurs et leurs grés et se détachent de la vision futuriste qui est le développement durable, et dans ce contexte, certaines mauvaises langues sont allées même à dire que ce n’est pas gratuit. La complaisance a toujours été leur pratique et probablement c’est avec le but de se faire de l’argent derrière ces dépenses.



En effet, depuis quelque temps, le commun des citoyens a pu remarquer que l’équipement de l’aire de jeux qui se trouvait à la cité El Merdja plus précisément près des 80 logements a miraculeusement disparu tout comme l’enceinte qui la clôturait, cette surface de jeux seul espace de détente et de loisirs pour les centaines d’enfants a disparu et par le temps, les gens ont découvert que l’espace a changé de vocation et a désormais un nouveau patron, selon les informations que nous avions pu recueillir.  Il s’est retrouvé détourné de la vocation initiale pour laquelle cet espace a été réalisé et s’est transformé par d’autres décisions en projet d’investissement au profit d’un privé et pour quel investissement !!! La même source précise que ce projet consiste en la réalisation d’une salle des fêtes, mais d’autres parlent d’un supermarché, une situation qui dit beaucoup sur les politiques , à rappeler que ce site choisi pour abriter ce projet se trouve à proximité de la deuxième sureté urbaine, nos sources affirment que le site qui a été pour longtemps un grand lieu de jeux pour les petits bambins de cette région est désormais convoité, l’on parle déjà d’une attribution à un promoteur de la wilaya de Tissemsilt dans le cadre du Calpiref, et dans ces conditions, le citoyen a le droit de s’interroger sur l’utilité d’un tel projet pour la ville et pourquoi squatter les espaces réservés aux enfants ? Où est le rôle des élus qu’ils soient de l’APC ou de l’APW ? Le sujet du jour est certainement l’exemple concret de la gestion catastrophique de certains responsables aujourd’hui prétendants avoir travaillé pour l’intérêt général.

A.OULD EL HADRI
Mardi 25 Février 2014 - 17:19
Lu 123 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+