REFLEXION

TISSEMSILT: Un chantier Chinois se transforme en débit de boissons



Drôle ce qui se passe de nos jours à l’intérieur des chantiers,après les vols, le délaissement et l’utilisation des logements nonencore distribués à des fins personnelles altérées, c’est au tour de
faire de ces chantiers de vrais lieux de dépravation. Le cas duchantier qui se trouve à la sortie est de la ville de Tissemsilt dontune société Chinoise détentrice du projet pour la réalisation des
logements entrant dans le cadre du social est une image concrète d’unedéliquescence sans bornes. En effet, devant la fermeture des débits deboisson à travers la majorité du territoire de la wilaya, les jeuneset les moins jeunes consommateurs de boissons alcoolisées se sontrabattus sur une aubaine que les Chinois de ce chantier leurs avaientofferte, dés la fin des heures de travail, deuxresponsables de cechantier changent de vocation et se mettent à la disposition de cesjeunes en transformant une pièce du rayon qui leur a été réservé pourabriter le dortoir en un vrai lieu de débit de boisson, cet état delieu que certains nous ont dénoncé, nous l’avions vérifié de nousmeme, la bière se vend à 90 DA la bouteille et dés la tombée de lanuit, ce prix augmente pour atteindre les 100 DA la bouteille et celase fait au vu et au su de tout le monde. Cette situation est plus quealarmante, elle nécessite une intervention urgente de la part desresponsables concernés pour l’ouverture d’une enquête afin dedémasquer les mis en cause et rétablir de l’ordre dans cetteentreprise sensée construire les logements et non détruire nos jeunes.

A.Ould El Hadri
Dimanche 1 Mai 2011 - 11:36
Lu 438 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+