REFLEXION

TISSEMSILT : Plusieurs infrastructures publiques exposées à la dégradation



La réception de certaines infrastructures ne date que de quelques années, malheureusement, aujourd’hui ces inaugurations tombent en ruine devant le su de tout le monde notamment des élus, cela n’exclut en aucun cas la responsabilité du citoyen dans cette dégradation du cadre de vie et la disparition de telles commodités. En effet, des mains malveillantes n’ont cessé de s’y attaquer donnant une image désolante sur l’incivisme des uns et le désintérêt à la préservation des commodités de la vie des autres, ainsi, après les jets d’eau de la place Logab, celui d’El-Wiaam et enfin de l’Emir Khaled dont il ne reste que des squelettes et des bassins remplis de détritus, le tour est venu aux rares places publiques et autres espaces verts pour atterrir enfin aux locaux commerciaux qui après constatation risqueront de partir en miettes,  achevés depuis des lustres mais pratiquement non exploités ou non distribués ce qui a donné lieu à une situation très désolante que ce soit à la cité El Merdja, route de Sidi Abed ou ailleurs. Aussi et au rythme où vont les choses et si aucune mesure de prévention n’est prise par les parties concernées, société civile, élus et services de sécurité, ces infrastructures ou du moins le reste d’entre elles deviendront de vulgaires espaces ouverts aux quatre vents ou finiront par s’amonceler les ordures et attirer les rejetés de la société et autres délinquants.            

A. Ould El Hadri
Samedi 15 Août 2015 - 17:18
Lu 244 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+