REFLEXION

TISSEMSILT : On prépare déjà les sénatoriales

Il n’est secret à personne que des enveloppes assez conséquentes ont été dégagées par les pouvoirs publics durant les dernières années pour relancer le développement local et garantir la prospérité au maximum des habitants dans différents domaines, mais force est de constater que ce développement tant souhaité n’a vraiment pas eu lieu et l’achèvement des différents programmes accuse un énorme retard dû à plusieurs raisons mais particulièrement à l’absence de certains élus de hauts rangs qui avaient la responsabilité de veiller à l’application des lois, au contrôle des responsables et surtout à l’écoute des citoyens.



En effet, l’absence de ces élus de la nation s’est faite remarquer depuis leur élection, mais comme est de coutume, leur apparition commence avec la fin des mandats et c’est ce qui se passe malheureusement à Tissemsilt depuis quelques jours. Selon les rares informations que nous avions pu collecter, plusieurs communes des 22 que compte la wilaya de Tissemsilt n’ont pas honoré leurs mandats alors que les tractations vont bon train pour les alliances pour certaines communes et l’APW au profit de tel ou tel candidat au sénat, sauf que ces tractations suscitent le doute chez les citoyens. En effet, au chef-lieu de la wilaya et dans d’autres communes, les alliances ‘’contre nature’’ des élus communaux ou ceux de l’APW vont bon train, le marché des surenchères est déjà ouvert pour ravir l’intronisation de tel ou tel « candidat ». Selon des informations, des élus qui ont prêté serment à leurs partis pour soutenir les  candidats soutenus par la centrale, ont déjà commencé à faire profil bas ; une position qui leur permet de négocier à leur avantage l’alliance ou plutôt dire « la voix », à la place Elogab où l’on a l’habitude de rencontrer les politiciens. Les « analyses » vont bon train chacun y va de son commentaire pour donner le crédit à son analyse.  Ainsi, certains diront que les mauvaises consciences et ‘’la ch’kara’’ ont déjà fait chemin ensemble pour le résultat du prochain vote pour le sénat prévu au mois de décembre prochain, pour des candidats le temps est pour bien mener sa campagne pour faire balancer les voix, d’autres font barrage à tel parti pour soutenir le candidat de l’autre parti, une situation qui exaspère le citoyen qui découvre pour la énième fois le vrai visage du candidat en qui il a placé sa confiance. Malgré le fait que des communes sont encore en souffrance et c’est déjà le sénat, des élus candidats bien connus se sont déjà lancés dans une autre compagne de « loyauté », plusieurs personnes sont déjà annoncées pour cette course. Sur la place Elogab, on affirme qu’un prétendant au sénat devra débourser au moins le montant d’un milliard et demi pour ‘’acheter ‘’ le soutien de ces élus. Les précédentes intronisations sont les meilleures leçons pour pouvoir « s’afficher » en sénateur sur la rue du premier novembre ou des 119 logements, drôle de temps pour ces futurs législateurs de la nation.

A. Ould El Hadri
Vendredi 7 Août 2015 - 17:31
Lu 175 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+