REFLEXION

TISSEMSILT : Les sangliers font des ravages au nord de la wilaya

Des dizaines de cultivateurs de la région de Lazharia, Sidi Slimane et Bordj-Bounaama dans le nord de Tissemsilt et à travers une pétition, ont sollicité les responsables concernés de la wilaya pour mettre un dispositif permettant de lutter contre l’invasion des marcassins qui représentent désormais et plus que jamais un grand danger et sur les biens et sur les personnes, une situation, disent-ils, en passe de devenir incontrôlable, puisque dangereux et très nombreux, les sangliers saccagent tout sur leur passage.



En effet, les citoyens sont plus sceptiques quant à la présence de ces animaux dans leurs champs et même aux alentours des villes précitées. C'est le cas de Si M’Hamed. K qui met tout en œuvre pour les voir mourir ou partir, des pièges à épieux, des fosses à ras comme il les appelle et bien sûr la traque organisée. À 80 ans, il dit avoir écrit plusieurs courriers aux pouvoirs publics, afin qu'ils prennent conscience de l'ampleur du phénomène. «Ça fait toute ma vie que j'habite ici et je n'ai jamais vu une prolifération pareille. Ils ont tout détruit d’autant plus qu’ils représentent un réel danger sur l’homme», se désole l'octogénaire. Et ajoute « A l'âge adulte, le sanglier peut peser entre 90 et 100 kilos et quand il passe sur des parterres, le sol est «littéralement défoncé ». Pour l'instant, seuls des dégâts matériels ont été recensés, ces dégâts occasionnés par la prolifération de ces sangliers ont considérablement gêné les cultivateurs et autres agriculteurs de la région et vu les ravages provoqués par ces marcassins sur les récoltes leur appel est  donc lancé en urgence pour atténuer leur pullulement que certains agriculteurs de la région ont qualifié de phénoménal.  « Notre région est sérieusement infectée par les sangliers qui ont occasionné des dégâts considérables sur nos récoltes, pis encore, leur présence est devenue un grand danger pour les personnes que ce soit de jour ou de nuit, ce danger nous le ressentons plus sur la vie de nos enfants qui parfois empruntent des chemins où le risque de se retrouver en face d’une meute de sangliers est très courant ». Certains ont même sollicité la récupération des armes de chasse pour lutter contre ces animaux nuisibles. En somme, la programmation des battues est vivement recommandée pour garantir la sécurité et la quiétude à ces habitants.

Ould El Hadri
Mardi 19 Avril 2016 - 19:12
Lu 113 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+