REFLEXION

TISSEMSILT : Les routes de la ville font honte



On avait longtemps évoqué le problème de l’insalubrité dans les cités et le manque de civisme chez certains citoyens quant à la présence des déchets ménagers devant leurs propres habitations, mais au delà de cette situation, la déliquescence a toujours trouvé des formes chez certains inconscients qui ne se soucient nullement des conséquences. Depuis quelque temps, le commun des citoyens assiste à chaque matinée à un phénomène des plus in civilisés touchant à la fois la sécurité des piétons et des automobilistes, et la bonne image de la capitale de l’Ouarsenis. En effet, chaque jour le citoyen découvre tout au long des routes et avec étonnement, des tas de bouteilles vides et de canettes de bière et de vin jetées par les fêtards, un phénomène qui semble prendre des proportions alarmantes et qui n’a malheureusement pas trouvé d’explication rationnelle. Les trottoirs et les caniveaux sont devenus de vrais dépotoirs avec la présence de ces bouteilles et ces tessons, le danger est omniprésent et le paysage hideux aussi, d’où il est peut être conseillé de procéder d’abord aux ramassages de ces restes indésirables, et ensuite à multiplier les rondes des brigades de police afin de dissuader ces nouveaux contrevenants.

A.OULD EL HADRI
Dimanche 10 Juillet 2011 - 10:51
Lu 272 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+