REFLEXION

TISSEMSILT : Les rares transporteurs se font désirer sur certaines lignes

Les habitants des communes situées au nord-est du chef lieu de la wilaya de Tissemsilt à l’exemple d’Ouled-Bessam, Khemisti, Layoune et ceux des villages avoisinants vivent depuis très longtemps des moments difficiles dus au manque flagrant de transport sur les lignes desservant le chef-lieu de la wilaya aux autres communes.



En effet, ne disposant que de rares microbus et parfois des taxis, ces usagers mettent un temps fou à attendre un éventuel moyen de transport pour pouvoir s’adjuger une place pour aller rejoindre son travail ou retourner chez eux notamment après dix sept heures. Cette  situation ne profite malheureusement qu’aux transporteurs clandestins qui fixent à leur aise le prix de la course, et dans ces conditions, nous a-t-on appris, elle frôle parfois des sommes inabordables pour les jeunes chômeurs et les moyennes bourses, les concernés déclarent haut et fort que faute de moyen de transport, il leur est difficile de trouver une place pour arriver au travail au matin quant au retour c’est un autre cauchemar qui parfois dure jusqu’à une heure tardive de la soirée. Le nombre limité des transporteurs en plus de l’état de dégradation avancée de ces moyens de transport ont directement influé sur la prestation de service offerte aux voyageurs de cette partie de la wilaya. Enfin, les usagers interpellent le wali afin d’intercéder dans le but d'amplifier et d’étendre la toile de transporteurs pour leur faciliter et garantir les déplacements.  

A. Ould El Hadri
Mardi 1 Octobre 2013 - 00:05
Lu 21 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+