REFLEXION

TISSEMSILT : Les nouvelles baptisations des rues et des quartiers créent la confusion

Une opération de baptisation et rebaptisation a été décidée dernièrement par les autorités de Tissemsilt à travers laquelle ces dernières pensaient résoudre un grand problème de communication mais force est de constater que les déboires vécus jusque-là par les citoyens ne sont pas prêts de disparaître ou du moins de s’alléger.



Cette opération apprend-t-on est venue pour l’explication et la mise en application de la décision interministérielle, découlant, elle-même du décret présidentiel portant sur les modalités de classement, baptisation et rebaptisation des constructions et lieux publics rues et ruelles qui doivent apparaître sur des panneaux réglementaires tenant compte des dimensions et des couleurs officielles bien en vue pour permettre à toute personne de se retrouver dans une ville donnée, un quartier, un grand ensemble d’habitations mais à la vue des dysfonctionnements et de l’anarchie qui caractérisent cette mise en application, certains se sont demandés si les responsable de l’APC se sont effectivement concertés avec les parties concernées telles la poste, les services sanitaires, les services des impôts, la Protection civile, les représentants des quartiers, les services de Sécurité, la Justice ou encore l’Organisation nationale des Moudjahidine (ONM)  etc…, des citoyens se sont étonnés de voir déjà des noms totalement inconnus sur leurs documents de résidences ceci sans oublier qu’aucune information ne s’est distillée au grand public sur ces nouvelles baptisation et rebaptisation de quartiers restés longtemps avec des fameuses dénominations telles la cité des 200 logements, 120 logements, superposés, la CNEP, Dalas, Katala ou encore par des noms de colons ou tout simplement par des noms inconnus et sans la moindre trace historique. Avec cette mise en application visiblement entamée dans la précipitation, les services de la poste notamment le courrier éprouve toutes les difficultés du monde pour acheminer à bien le courrier aux adresses indiquées et encore, il faut du temps aux facteurs pour connaitre ces nouvelles dénominations et nouvelles adresses.

A.Ould El Hadri
Mardi 5 Mai 2015 - 17:47
Lu 176 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+