REFLEXION

TISSEMSILT : Les douars d’Ouled Bouziane 1 et 2 sombrent dans l’oubli

Les habitants des deux douars d’Ouled Bouziane 1 et 2 dans la commune de Sidi Boutouchent au nord-est de Tissemsilt plus connus sous l’appellation de Ladjemel, sont depuis longtemps confrontés à de multiples problèmes humains, professionnels, sociaux et même sécuritaires, mais de tous ces problèmes celui de la route et la santé publique est le plus percutant.



Ces habitants dont la majorité  y habite depuis des lustres, souffrent énormément de la dégradation de la seule route qui relie Ladjemel au chef-lieu de la commune sur une distance de 16 kilomètres que même les clandestins refusent d’y aller de peur que leurs véhicules ne se dégradent davantage. Ils évoquent une série de problèmes auxquels ils sont quotidiennement confrontés, côté santé, ces mêmes laissés pour compte précisent que le seul centre de santé existant n’offre plus ses services depuis des années malgré l’existence d’un logement de fonction, il est fermé disent-ils après la mutation de l’infirmier. Ouled Bouziane comme disaient ses habitants est l’illustration parfaite de la pauvreté et du chômage, ils vivent depuis une année dans des conditions très déplorables souffrant le martyre de cette situation intolérable et malgré cela, ses habitants ont tout de même fait le choix d’habiter cette partie isolée de la wilaya sans la moindre commodité. Enfin, il est à préciser que sans une bonne volonté des responsables, les problèmes de la route et celui sanitaire de ces deux douars resteront ingérables et ces habitants risqueront de payer davantage les frais de cet oubli.

 

A. Ould El Hadri
Mardi 25 Novembre 2014 - 17:10
Lu 85 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+