REFLEXION

TISSEMSILT : Le cimetière de Sidi El Houari s’est détérioré

Il y a quelques temps et sur ces mêmes colonnes, nous avons fait état de la situation déplorable dans laquelle se trouve le cimetière de Sidi El Houari dans la ville de Tissemsilt et de la nécessité des responsables locaux de prendre en charge ce lieu.



Certainement, un travail a été fait depuis notamment l’aménagement d’un espace en le dotant d’une toiture métallique afin de permettre aux gens de faire la prière aux morts ainsi qu’un autre travail de plantation qu’avaient entamé des bénévoles et autres volontaires, mais à l’exception de ça, aucune autre action n’a été engagée depuis et le pire s’est malheureusement produit. En effet, selon un des citoyens qui nous ont invité à constater de nous même, la situation est alarmante et invite les responsables  à intervenir en urgence, une petite constatation sur les lieux nous a fait découvrir le degré de dégradation dans laquelle se trouve ce cimetière, des tombes complètement envahies par la brousse et autres herbes sauvages, des gamins habitant des maisons qui font face au cimetière jouant au milieu des tombes faisant de ces dernières et des arbustes à moitié saccagés un lieu de cachette et de distraction pour fuir une oisiveté qui s’est installée même chez ces petits enfants. Mais ce qui a attiré beaucoup plus notre attention est la présence de bouteilles de vin, canettes de bière et autres tessons éparpillés un peu partout à l’intérieur même de ce cimetière. Ces citoyens nous ont déclarés que l’ implication des responsables locaux est sérieusement engagée dans ce «laisser aller », après avoir été informés par le passé de l’état de dégradation et de délaissement dans lequel se trouve ce cimetière, ils auraient pu procéder à une opération de clôture du côté des habitations en allant vers Meni Meida et veiller à ce que cet endroit sacré soit assuré par des gardiens, de l’autre côté, une opération de désherbage et de ramassage de ces ordures ne seront que salutaires et tant qu’il est temps pour éviter un éventuel incendie comme c’était le cas il y a deux ans.

A. Ould El Hadri
Dimanche 19 Juin 2016 - 15:56
Lu 98 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+