REFLEXION

TISSEMSILT : La question de la distribution de lots de terrains refait surface

On se rappelle bien qu’au mois de mars dernier, le siège de la mairie de Tissemsilt a été envahi par des centaines voire des milliers de personnes tout au long des jours qui avaient suivi l’annonce pour l’obtention des lots de terrain, une opération qui a été accueillie par une grande joie de la part des demandeurs de logements, mais depuis rien n’a filtré et c’est le flou total qui a suivi.



Selon les informations en notre possession, ces lots au nombre de 700 entrent dans le cadre du programme rural quant à d’autres, ils disent que c’est dans le cadre du social et dans les deux cas la demande, ajoute la même source, a avoisiné les 10. 000 demandes ce qui a généré certainement de gros problèmes quant à la prise en charge et éventuellement pour l’étude des dossiers. Malheureusement après tout ce temps passé, personne ne sait à qui s’adresser et c’est toujours la rumeur qui oriente les gens. Une source sûre nous a confirmé que si une telle opération est bel et bien programmée et que des consultations techniques ont été lancées pour le choix d’un bureau des études qui s’occupera du volet technique, aucune autre instruction n’est venue pour régulariser l’opération, à l’exception des dépôts des dossiers ce qui fait dire que le flou enveloppe encore cette opération notamment avec la rentrée en lice de l’association des bureaux des études qui, selon nos sources, avait contesté le fait qu’on a déjà choisi un bureau d’étude alors que les bureaux des études de la wilaya n’ont jamais eu vent de l’affichage de la moindre consultation technique comme le stipule la loi. De nos jours, les services de l’APC se sont retrouvés submergés par les centaines voire des milliers de demandes, légales ou pas ? Quels sont les critères qui seront adoptés pour mener à bien cette opération ? Allons-nous vers la concrétisation de ce projet ? Et beaucoup d’autres questions qui restent sans la moindre réponse. C’est encore le flou total et c’est le temps qui tranchera. En somme, il est évident que la précipitation dans la prise des décisions engendre des résultats inattendus et au moment où rien n’est encore officiel, la mauvaise prise en charge des doléances des citoyens au niveau des instances concernées telles la mairie ne font qu’accentuer la consternation sociale.

A. Ould El Hadri
Lundi 14 Décembre 2015 - 17:20
Lu 84 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+