REFLEXION

TISSEMSILT : La distribution des logements LPP tarde à venir !

On leur avait promis qu’ils habiteront leurs logements avec la fin de l’année 2010 mais force est de constater que les postulants dans l’opération de distribution de logements publics participatifs devront attendre encore davantage.



En effet, cela fait plus de quatre ans et demi qu’aucune opération de ce genre ne s’est déroulée au chef-lieu de la wilaya de Tissemsilt notamment le quota des 42 LPP de Ain El Bordj et selon les concernés par cet état de fait, les causes restent encore inconnues. Ils disent qu’après avoir versé chacun un montant de 240 millions de centimes y compris les 70 millions de la CNL, ce rêve ne semble toujours pas se réaliser et pourtant le projet est achevé depuis des années, à chaque fois une rumeur se propage parmi les concernés faisant état d’une imminente distribution mais en fin de compte les demandeurs ne verront que l’illusion qui accentuera davantage sa situation. Ces retards dans la distribution ont suscité beaucoup d’interrogations au sein de cette partie de la population en quête d’un toit décent. Certains mécontents affirment que cette situation est due non pas à l’indisponibilité des logements ou à leur inachèvement, la réalité dément complètement ces arguments puisque ce quota de 42 logements est réalisé depuis longtemps mais resté sans distribution et exposé à la dégradation.  Certaines personnes ont évoqué la déroute dans laquelle ils se sont retrouvés et l’absence de communication, d’autres sont allées plus loin en affirmant qu’il n’a été donné aucune réponse à leurs demandes parce que ces responsables envisagent ‘’probablement’’ une augmentation supplémentaire dans le coup de la participation. En somme, le retard qu’accuse Tissemsilt dans la distribution de ces logements LPP et la mauvaise prise en charge des doléances des citoyens au niveau des instances concernées ne font qu’accentuer la consternation sociale et risqueront de provoquer une déflagration sociale causée par la reconversion de certains responsables aux pratiques défaillantes de la gestion.

A.Ould El Hadri
Vendredi 17 Avril 2015 - 16:33
Lu 230 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+