REFLEXION

TISSEMSILT : L’extension du tissu urbain commence à prendre forme

Cela fait près de sept ans que les responsables de la wilaya de Tissemsilt avaient annoncé une opération touchant l’extension du tissu urbain de Tissemsilt sur une superficie de plus de 72 hectares, désormais, cette extension commence à prendre forme.



En chiffre, les parties concernées prévoyaient de réaliser toute une nouvelle agglomération, il s’agit d’un peu plus de 2000 logements dans ce site et des équipements tout autant importants eu égard à l'évolution de la population et portent essentiellement sur la construction d'une  école primaire, d’un CEM, d’un lycée, d’une antenne administrative, d’une gare routière, d’une maternité de 80 lits, d’un centre commercial, d’un complexe sportif de proximité, d’un parking, et des espaces verts et même si le retard est remarquable notamment en logements. Certains projets commencent déjà à prendre forme pour intégrer le périmètre urbain de la ville, une opération qui rentrait dans le cadre d’un plan d'extension du tissu urbain décidé par les autorités en vue de résoudre la problématique de la rareté du foncier urbanisable. Aussi pour réussir à résoudre un tant soit peu la forte demande sur le logement sur cette grande poche foncière à l'origine d'un développement urbanistique incohérent qui caractérise cette importante agglomération. Cette extension est destinée en priorité à incruster les nombreux projets d'équipements et d'habitats programmés à court terme comme l’attestent les centaines de logements réalisés et autres en voie de réalisation implantés à la rentrée Ouest de la ville. La réalisation et la distribution de ces logements rentrant notamment dans le cadre de la lutte contre l’habitat précaire sont en mesure  à répondre aux besoins futurs de la population notamment en matière d'infrastructures de base et de logements capables, d'une part, de combler le déficit en logements cumulés durant plusieurs années , et de garantir d'autre part  un développement harmonieux et cohérent de la ville. Néanmoins, le retard enregistré jusque la dans la livraison des logements a énormément influé sur cet ambitieux projet. En effet, les explications des responsables sur ce sujet mettent en cause le manque des entreprises de réalisation de grandes envergures tout en oubliant d’avancer aussi le retard dans les paiements des entreprises et qui n’ont pas été du gout de ceux qui sont bénéficiaires de logements en pré affectation depuis longtemps et ne les ont encore pas habités. En somme, si beaucoup de choses sont sur la bonne voie, beaucoup d’autres ne le sont malheureusement pas, l’obligation d’activer la cadence des travaux s’impose plus que jamais.

A. Ould El Hadri
Mardi 7 Avril 2015 - 17:37
Lu 178 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+