REFLEXION

TISSEMSILT : L’environnement agressé par l’incinération du poulet à Sidi Bentamra

Le versant sud de Tissemsilt constitue le seul poumon de la ville, où se trouvent le quartier de Sidi Bentamra et la forêt, qui est un magnifique endroit de détente. C’est là aussi qu’un investisseur s’est installé depuis quelques années mettant en exploitation une grande usine de production des œufs.



Malheureusement de nos jours, cet endroit est devenu une source de dérangement pour les habitants, avec ces déchets ménagers, ces décombres, et ces sacs  de plumes de volailles qui créent un paysage de désolation, et des actes répréhensibles qui portent un coup fatal à l’environnement. Le  plus incommodant c’est le recours de cet investisseur à l’incinération de ses poulets, ce qui crée quotidiennement une grande fumée qui enveloppe ce quartier, selon les habitants qui précisent que cette opération se fait régulièrement dans la nuit et qui se  solde par des tonnes de décombres, des plumes de volailles de détritus de tous genre. Un constat faisant apparaître un tableau malsain de désolation qui incommode les riverains, qui sont indignés par ces actes répréhensibles qui affectent la santé humaine et  l’environnement. Comment tolérer un tel comportement nuisible ? Pourquoi les services de contrôle concernés n’ont jamais inspecté cette usine dans ce sens ? Que faut-il faire pour que les responsables s’aperçoivent que l’entrée de la ville de Tissemsilt ne reflète guère le visage d’une ville de chef-lieu de cette capitale de l’Ouarsenis avec les désagréments que causent cet investisseur et à l’environnement et à la santé de la population ? La situation s’est dégradée davantage ces derniers temps avec les vents qui balayent systématiquement la ville emportant des nuages de fumée qui coupent le souffle, des images désolantes notamment à la périphérie Ouest plus connue sous l’appellation de Sidi-Bentamra, El-Karia et Cherifa. À la vue de ces images qui attirent de plus en plus les maladies,  les habitants n’ont pas fini de se débattre dans de multiples problèmes qui hypothèquent le développement et l’épanouissement de leurs quartiers, et voilà que s’ajoute un autre problème dont les répercussions seront certainement graves. Une situation des plus intenables que vivent ces habitants, ils disent qu’ils se sont adressés aux autorités locales à travers des pétitions dans lesquelles ils réclament en plus de leur part dans le développement de la ville une solution à ce nouveau problème de santé et d’environnement, mais il semblerait disent-ils que leurs préoccupations sont les derniers de leurs soucis. Dans ce contexte,  des habitants de cette partie de la ville nous ont déclaré «aucun responsable ne s’est inquiété de notre sort, l’urgence du temps nous pousse à donner l’alarme ». En fin, les habitants demandent aux responsables concernés de pénaliser les contrevenants et les responsables de ces agissements intolérables et interpellent particulièrement les autorités locales à leur tête Monsieur le wali en urgence pour une intervention efficace qui permettra d’alléger les souffrances des habitants et garantir un minimum de commodités pour une vie respectable.

A. Ould EL Hadri
Lundi 23 Mars 2015 - 16:57
Lu 207 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+