REFLEXION

TISSEMSILT : Faute de transport, les écoliers courent un grand danger

On a tellement évoqué le problème du transport scolaire et sur les difficultés des écoliers quant à leurs déplacements respectifs à leurs établissements que certaines personnes responsables entièrement ou partiellement de la situation nous ont traité de provocateurs de problèmes, alors qu’ils auraient pu se pencher réellement sur ce problème au lieu de nous dénigrer.



Les chiffres sont là et la réalité défie la langue de bois, la prise en charge par seulement 145 bus au niveau de la wilaya ne peut en aucun cas satisfaire les déplacements des écoliers et encore il faut compter sur leur disponibilité puisqu’on a remarqué la défaillance du transport scolaire par le simple motif de l’absence d’un chauffeur ou par le nombre réduit des transportés et parfois et tout simplement parce que le bus est utilisé pour d’autres fins ce qui a contraint des dizaines voire des centaines d’élèves à prendre le risque quotidiennement en parcourant des kilomètres à pied longeant des routes nationales au grand trafic et s’exposant à un vrai danger. Comme un mal ne vient jamais seul, les inscriptions scolaires sont l’autre souci de ces parents et inscrire sa progéniture dans des établissements scolaires à Lardjem, Bordj-Bounaama ou Khemisti ne comporte pas la scolarité seulement, mais aussi prendre le risque d’exposer les élèves aux dangers des automobilistes. En effet, chaque jour que Dieu fait, des centaines d’élèves, de collégiens et autres lycéens habitant les douars avoisinants de ces villes particulièrement ceux qui longent la RN 19, la RN 14 se lèvent tôt pour rallier leurs établissements et par défaut de transport scolaire, ils font des kilomètres pour y arriver en empruntant ces routes au trafic dense et dangereux, une scène qui se répète malheureusement chaque jour avec les dangers qui peuvent virer au drame, et les exemples d’accidents ne manquent pas, le transport pour les écoliers des douars n’est encore pas dans le programme des responsables du moins pour cette année scolaire, une situation qui n’était pas sans faire bouger la population particulièrement avec la rentrée en force de la saison hivernale. Les parents d’élèves tiennent à rappeler aux responsables qu’il s’agit de la vie de leurs enfants et qu’ils « responsables » ne peuvent être loin de cette fâcheuse situation qui ne leur échappe pas, puisqu’ à chaque fois qu’il y a eu un accident, ces responsables étaient avisés, leur appel est simple et très légitime; garantir le transport scolaire parce que leurs enfants courent un grand risque.

A. Ould El Hadri
Dimanche 29 Septembre 2013 - 22:00
Lu 40 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+