REFLEXION

TISSEMSILT : Des régions sans réseau de communication

Le wali de Tissemsilt a incité les responsables du secteur de la poste et des Technologies de l'information et de la Communication de Tissemsilt lors du dernier conseil exécutif de la wilaya de jouer pleinement leur rôle pour l'amélioration du service public qui relève de leur champ de compétence ainsi que l'accès aux différentes prestations de télécommunication pour la couverture des communes et des douars en téléphones fixes ou par le biais des opérateurs Djezzy, Oreedoo et mobilis ainsi que la généralisation de la connexion internet en vue d'un meilleur service au profit du citoyen.



Ces instructions ont été données après avoir constaté que certaines régions à l’exemple de la majorité des douars de la commune de Maacem et la région de Kouacem dans la daïra de Lardjem sont dépourvues de ces commodités au moment où tout un chacun sait et parle des avantages que procure ces technologies notamment l’Internet. Pire encore, la plupart des  douars ne sont couverts ni par la fibre optique, ni par le classique, ni même par les opérateurs privés tels que Djezzy, Oreedoo et mobilis, un constat des plus désolants avec des centaines voire même quelques milliers de jeunes qui ne savent plus comment faire devant cette absence de connexion aux différents réseaux notamment de l’ADSL. Les gens des régions précitées éprouvent toutes les difficultés du monde pour communiquer avec le monde et encore il faut se déplacer des kilomètres pour pouvoir « trouver » une connexion dans une autre commune, le problème dépend visiblement du manque de structures locales mais réside aussi dans l’oubli réservé à ces régions et en mettant la main directement sur la plaie, le premier responsable de la commune de Maacem avait clairement précisé qu’avec ce constat, il y a certainement une urgence car les habitants de ces villages, notamment les jeunes, ont le droit de communiquer, de surfer sur Internet chez eux, un moyen que seuls les pouvoirs publics peuvent leur assurer. La téléphonie fixe est devenue un outil indispensable pour certaines familles vivant notamment en zones rurales.

A. Ould El Hadri
Mercredi 19 Avril 2017 - 20:12
Lu 252 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي