REFLEXION

TISSEMSILT : Déperditions et fuites d’eau à cause de la vétusté des canalisations

Tout porte à croire que le secteur de la distribution de l’eau potable à Tissemsilt traverse une de ces plus mauvaises années de gestion, perturbations dans la distribution, coupures intempestives, grèves des travailleurs et déperditions qui s’éternisent, la situation fait désormais partie des discussions de toute la population et personne ne pourra nier l’existence de ces points de déperditions depuis des jours.



En effet, si effectivement l’amélioration dans la distribution de l’eau potable, notamment en ces dernières années, a fait le bonheur d’une grande partie de la population tout en sachant qu’il n’y a pas longtemps, des quartiers entiers étaient privés de cette source vitale, il demeure évident que cette eau que les consommateurs sont censés recevoir, soit régulière, de bonne qualité et bien préservée, mais à constater la façon adoptée dernièrement par les divers responsables ayant relation avec le secteur de l’eau visant l’alimentation de la ville de Tissemsilt en eau potable sans prendre au sérieux les conséquences qui peuvent découler des fuites signalées dans plusieurs endroits et du non nettoyage des canalisations et autres conduites principales font l’objet de nombreuses controverses. Les derniers jours ont été mouvementés à Tissemsilt, en plus des perturbations enregistrées durant les jours précédents et de la qualité douteuse due principalement à l’aspiration des eaux sales et colorées au niveau des fuites d’eau non encore réparées pour arriver aux consommateurs du chef-lieu de la wilaya, plusieurs fuites et autres déperditions ont été signalées par les citoyens mais qui ne sont encore pas réparées. La plus récente est cette grande fuite d’eau qui s’est déclarée au niveau du quartier mitoyen avec l’ancienne cité administrative, un éclatement d’une conduite principale signalé par les gens très tôt dans la matinée du vendredi attirant par la même l’attention des responsables qu’un câble électrique souterrain de grand voltage se trouve à quelques mètres seulement de la fuite mais à la mi-journée du vendredi, aucune partie n’est intervenue et personne ne semble pressé pour l’intervention pourtant de tels services assurent une permanence pour pareilles circonstances. Le même cas de fuite est signalé devant l’école El Djazair où l’eau coule à ciel ouvert depuis plus d’un mois. Ces déperditions font aggraver davantage la situation et obliger le consommateur aux restrictions qui n’arrange en aucun cas sa vie quotidienne, le silence observé jusque-là par les responsables ne fait qu’accentuer la crainte de la population quant aux risques qui pourront découler de cette situation, une intervention dans ces points est plus que nécessaire, elle est urgente pour mettre un point à ce gaspillage.

A. Ould El Hadri
Vendredi 9 Septembre 2016 - 17:13
Lu 136 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+