REFLEXION

TISSEMSILT : Aucun recrutement à l’horizon de professeurs du moyen

La chance dans le recrutement au sein d’un établissement scolaire de la wilaya de Tissemsilt semble se minimiser de jour en jour pour une cinquantaine de promus de l’école supérieure des enseignants qui ne savent vraiment pas quoi faire devant cette situation.



En effet, quarante-trois nouveaux professeurs du moyen issus de la dite école n’ont pas trouvé une autre solution que les colonnes de la presse pour tenter de se faire entendre et espérer par la même occasion que les responsables du secteur leur trouvent une solution à leur problème. Certains nous ont précisé que leurs
collègues du secondaire issus de la même école se sont vus informés par les responsables du secteur sur leurs installations respectives dans divers établissements scolaires et ce depuis la rentrée scolaire, cependant, eux qui sont formés pour le moyen attendent toujours les promesses qui ne se réaliseront peut-être plus sachant que ces mêmes responsables ont déjà affiché sur le site électronique une quarantaine de noms dont des LMD et des licenciés et seront recrutés selon le classement et les besoins. Leur va et vient quotidien à la direction de l’éducation dans l’espoir de trouver les bonnes réponses à leurs
questions ne semble que s’étaler dans le temps puisque, ajoutent-ils, aucun des responsables ne leur avait affirmé qu’ils seront réellement recrutés comme mentionné le jour de leur admission à cette école, eux qui pensaient fort que dès l’obtention de leurs diplômes, ils seront vite recrutés, malheureusement, rien de cela ne s’est concrétisé. Cette crainte s’est davantage accentuée après la déclaration du premier responsable du secteur sur les ondes de la radio locale affirmant que les professeurs issus de l’école supérieure des enseignants ont tous été recrutés alors que cette réalité ne concernait que ceux du secondaire alors que ceux du moyen attendent toujours. En somme, ces malheureux lancent un appel envers les responsables du secteur de l’éducation leur rappelant que la priorité dans le recrutement pour les promus de l’école supérieure des
enseignants a toujours été la règle et ce au niveau national, un privilège dicté par la qualité spécialisée de la formation et le niveau de cette école par rapport à d’autres institutions d’études ou de formation supérieure.
 

A. Ould El Hadri
Mardi 24 Septembre 2013 - 22:00
Lu 52 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+