REFLEXION

TISSEMSILT : 70 noms exclus après l’assainissement de la liste des 645 logements (LSL)

Tout le monde se souvient sans doute des contestations qui avaient suivi l’affichage de la liste des 645 bénéficiaires dans le cadre de l’attribution des logements sociaux locatifs (LSL) au chef lieu de la wilaya Tissemsilt le mois passé.



En effet, cette série de contestations de la part des citoyens et  qui avait suivi l’affichage des listes de bénéficiaires, allant des regroupements quotidiens devant les sièges de l’APC et la daïra jusqu'à la wilaya où des sit-in ont été organisés par des citoyens en arrivant jusqu’à la grève de plusieurs familles durant des jours devant le siège de la wilaya dans l’espoir que les responsables se ressaisissent et annulent cette liste contestée par la population. Après un mois passé et c’est dans un climat ‘’électrifié’’ que les responsables concernés ont décidé d’organiser une opération de tirage au sort au profit des bénéficiaires, où seuls les responsables de l’OPGI et l’ huissier de justice, étaient présents. Les résultats de cette opération d’assainissement des listes après étude des recours  viennent d’être rendues publiques. D’une source sûre nous avons été informés que les services de la commission des recours ont reçu pas moins de (600) recours dont un nombre très important était considéré comme recours fondés. A cet effet,  la même source ajoute que pas moins de (70) personnes ont été exclues de la liste après vérification et qu’effectivement, elles n’avaient pas lieu d’être portées sur la liste des bénéficiaires, ce qui confirme que des le début, l’opération d’attribution a été entachée de plusieurs irrégularités et que parmi les bénéficiaires, il existait effectivement des personnes dont la situation est beaucoup plus aisée que d’autres. En somme, si la liste des exclus après étude des recours est bien connue et que le nombre de (70) personnes était considéré comme étant des exclus, cela confirme sans nul doute que l’opération de l’affichage des bénéficiaires du quota des 645 logments s’est faite dans la précipitation excluant toutes les mesures réglementaires qui régissent une telle opération et il n’en demeure pas moins que les protestations des citoyens qui avaient suivi cette opération à l’époque étaient bien justifiées et que les dépassements dans pareilles situations étaient et resteront peut être monnaie courante chez certains responsables locaux.

Ould el Hadri
Vendredi 8 Août 2014 - 16:06
Lu 70 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+