REFLEXION

TIGHENNIF (MASCARA) : Le transport, ce casse-tête quotidien



Le transport continue à poser problème sur l’ensemble du territoire de la wilaya de Mascara et sur les trois lignes de Mascara vers Tighennif, Hachem et Oued El Abtal, dans les deux sens. Au niveau de Tighennif, on endosse la responsabilité aux responsables locaux avec la complicité de certains chefs de services de la Direction du transport et on l’accuse de tous les maux, dans l’autre sens c'est-à-dire au niveau de la gare routière, la responsabilité des transporteurs qui demeure entière devant l’absence des inspecteurs du transport qui ne mettent les pieds dans cette gare que pour des intérêts connus de tous et la passivité des services de sécurité. Le transport se divise en deux parties au niveau de Tighennif, il y a un arrêt à la sortie Sud de la ville destiné aux transporteurs assurant la ligne Tighennif-Mascara et l’arrêt situé à la sortie Nord de la ville réservé aux transporteurs transitant par Tighennif c'est-à-dire ceux de Hachem et Oued El Abtal. Au niveau de l’arrêt de Tighennif Sud, les départs sont fixés à 7 heures et les bus ne démarrent qu’une fois chargés, ces derniers ne sont concernés par aucun horaire, par contre au niveau de Tighennif Nord, les premiers départs sont assurés à partir de 5 heures du matin. Sur intervention du wali, on est arrivé à faire circuler ces transporteurs à travers le boulevard de la ville pour prendre en charge les travailleurs et les étudiants de 5 à 8 heures, cette décision a provoqué le courroux de ceux de l’arrêt Sud et les voilà qui se manifestent eux aussi pour être programmés entre 5 et 8 heures à partir de l’arrêt Nord. On se demande pourquoi ce problème se pose au niveau de la ville de Tighennif ? A Ghriss par exemple, cette ville qui est traversée par les transporteurs de Saida, d’Oued Taria, Bénian, Aouf sans tenir compte des grandes lignes comme Béchar, Adrar et autres mais jamais de problème, donc ce qui se dit au niveau de Tighennif est vrai, on accuse des chefs de services de la Direction d’agir au profit des uns en pénalisant les autres, l’abcès est au niveau de la Direction du transport elle-même et mérite d’être traité si on veut que les choses rentrent dans l’ordre.      

B. Boufaden
Mercredi 4 Novembre 2015 - 16:56
Lu 106 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+