REFLEXION

TIGHENNIF -MASCARA : Le marché de gros fermé sur décision du wali



Le marché de gros de Tighennif qui a fait couler beaucoup d’encre vient d’être fermé par décision duwali, vu que cette infrastructure,qui ne répondait pas aux règles régissant les souks de gros de fruits et légumes,a été ouverte illégalement par l’ancienne APC. Le wali disait à ce sujet « ce marché a été ouvert par l’ancienne APC de Tighennif sans autorisation officielle et sans papier, même son adjudication a été faite dans le flou, l’endroit aménagé devait en principe servir de souk hebdomadaire et non de souk de gros de fruits et légumes. À noter qu’un souk de gros est aménagé au niveau de la ville de Mascara avec toutes commodités qu’exige un souk et ce, malgré que les fellahs dénoncent certains comportements de mandataires. Par ailleurs, les éléments des services de sécurité se sont présentés durant la journée du mardi pour notifier aux commerçants d’enlever leurs marchandises et de quitter les lieux au plus tard le jeudi. Cette décision semble avoir hérité plus d’un et durant la même journée tard dans la  soirée l’ensemble des occupants du souk, marchands et manipulateurs se sont rassemblés au rond-point de Karaouet pour bloquer la RN14 de 18h jusqu’à 20h30 manifestant leur mécontentement quantà la fermeture du souk. Les éléments de la gendarmerie nationale  sont intervenus avec sagesse pour disperser les manifestants et ont ouvert la route à la circulation, l’ordre a été établi sans le moindre incident. La manifestation a été organisée pour revendiquer l’ouverture du marché et elle n’avait aucun aspect politique. Les manifestants ont remarqué l’absence de leurs élus qui devaient en principe être présents en première ligne sur place pour connaître au moins les préoccupations de cette jeunesse. Nacer un jeune exerçant  au niveau du même souk disait «  ce lieu nous permettait de gagner le pain quotidien de nos familles malgré les conditions pénibles que nous vivons, mais le voilà fermé, où allons-nous gagner notre pain? et puis où sont passés les députés qui nous ont promis des merveilles durant leur campagne, ils nous ont trahis  pour faire de nous  des escaliers pour arriver aux 40 millions, mais ils payeront devant Dieu » . Par contre, H. Ahmed dira « nous lançons un appel à M. le wali pour que le dossier de ce souk soit étudié afin de permettre à plus de 400 âmes qui vivaient des gains provenant de ce souk d’espérer reprendre leurs activités dans les règles.  La situation était calme le mercredi matin et aucun signe de protestation n’a été remarqué dans les alentours du souk ou dans la ville.       

B.Boufaden
Mercredi 26 Juin 2013 - 16:41
Lu 143 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+