REFLEXION

TIGHENNIF :La chasse contre l’informel continue



Les services de sécurité de la daïra de Tighennif ont fait le vendredi une virée au niveau du marché des légumes et fruits pour chasser les récidivistes de l’informel.  En effet, malgré l’opération entamée il y a quelques jours, certains récidivistes ont préféré retourner sur les lieux et étalés leurs caisses contenant dattes, raisin et autres sur les trottoirs oubliant qu’ils exercent dans l’informel et qu’ils pouvaient à tout moment être déjà dessaisis de ces produits. Les policiers étaient strictes dans leurs interventions pour saisir toutes les balances et les produits étalés, mais le problème reste tel qu’il était au vu de ces quincailliers qui exposent plus de marchandises sur les trottoirs que celles qu’ils déposent à l’intérieur de leurs magasins, ou encore ces boucheries qui se transforment le soir en rôtisserie de volaille et de viande, et le « choua » se déroule sur les trottoirs, les engins placés sur le trottoir obligent le piéton à prendre la chaussée carrément. Le squat des trottoirs est devenu de nos jours monnaie courante au point où certains commerçants font de ces espaces leurs propriétés privées.     

B.Boufaden
Mardi 6 Novembre 2012 - 01:00
Lu 190 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+