REFLEXION

TIARET : Une bande de malfaiteurs sème la terreur à Mellakou

Heureusement l'intervention bien musclée et absolument salutaire du commandant de compagnie de Mechraa-Sfa territorialement compétente appuyée par les éléments de la SSI (section spécialisée d'intervention) relevant du groupement territorial de la gendarmerie nationale de Tiaret a fait éviter le pire sinon le drame aurait eu lieu ce jeudi 8 octobre 2015 aux environs de 21 heures.



En effet, selon des membres de la famille qui a été agressée, les faits remontent aux environs de 12 heures de la même journée lorsque le nommé L. M, 22 ans qui était à bord de son petit camion  de marque "Godon" a été sommé de s'arrêter et de remettre les clefs du camion par le nommé S. Y qui était sous effet d'alcool et de psychotropes, s'en suivie après une altercation en soulignant que la victime après une bagarre qui a duré près de 20 mn s'est dirigée vers le siège de la brigade et a déposé une plainte à 15h 30. Cependant les évènements ont pris une autre tournure et aux environs de 19 H 30,  c'est une grande bande de gangs et de repris de justice ayant pignon sur rue à Mellakou et connus pour avoir des activités de vente illicite de boissons alcoolisées et de psychotropes appelés en renfort, ont assiégé le domicile de la famille de L. M, lequel  se trouve à 150 m du siège de la brigade de Mellakou. Armés jusqu'aux dents: épées, haches, gourdins, ces repris de justice se sont attaqués aux membres de la famille Larbi qui a compté 2 blessés : L. A. 31 ans  à la tête et L. M 29 ans, au bras et à l'oreille. Ces repris de justice sont allés jusqu'à casser la porte d'entrée du domicile des Larbi,  dont Mohamed a été sommé par le principal mis en cause (Yacine) de mettre à sa disposition le petit camion pour écouler les boissons alcoolisées à Mellakou et tout le monde parle d'un véritable climat d'insécurité qui bat son plein à Mellakou, une commune qui a enregistré 13 cas de suicide par pendaison en 2013/2014 et en 2015 c'est l'année de toutes les agressions et cette fois ce sont les gangs et les repris de justice opérant dans un rayon de 20 km originaires de Mellakou, Sidi Ouadhah, Tiaret et qui sont au nombre de 25 éléments activement recherchés par les services de sécurité. Pour rappel et en exclusivité "Réflexion" a été sollicité par la famille de la victime et ayant joint le commandant de gendarmerie nationale  de Mechraa-Sfa les faits nous ont été confirmés et ce dernier nous dira que ses éléments iront loin avec cette bande qui veut imposer un climat de terreur et le P/APC joint par nos soins nous dira "je ne peux rien faire et c'est le devoir de toute la société ". Le phénomène d'insécurité à Mellakou se pose ardument et la commission de sécurité est vivement interpellée avant le dérapage.

Abdelkader Berrebiha
Samedi 10 Octobre 2015 - 18:18
Lu 166 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+