REFLEXION

TIARET : Un policier tue son oncle, sa fille et un maçon



Le jeudi, 16 février 2017, aux environs de 10h, la commune de Djilali Ben Ammar a vécu le cauchemar suite au drame qui a eu lieu, lorsqu’un policier B. A, âgé de près de 40 ans, résidant à Djilali Ben Ammar à quelques 57 km du chef-lieu de wilaya de Tiaret et exerçant ses fonctions de policier au niveau de la sureté de daïra de Mechraa-Sfa, a été pris par une crise de démence et a tiré à bout-portant usant de son pistolet automatique, sur son oncle qui rendit l’âme sur le coup, mettant fin à ses 73 ans et se dirigeant vers un maçon, l’atteignant mortellement,  et ne s’arrêtant pas à ce point, il orienta son PA vers sa fille âgée de 14 ans et laquelle a rendu l’âme à l’EPH de Tiaret. Se rendant compte du drame dont il était l’auteur, le policier s’est réfugié dans un cimetière et s’est tiré une balle dans la tête pour s’offrir une durée dans le coma et est gardé sous étroite surveillance médicale après que la balle ait été extraite. Une enquête est menée par la gendarmerie nationale pour élucider les tenants et aboutissants de ce drame qui a endeuillé plusieurs familles. Pour rappel, un élément des GLD, a voulu user de son arme à feu à la localité de Sidi Ali (Tagdempt) et ce n’est que l’intervention des éléments de l’ANP appuyés par les gendarmes qui a épargné les familles d’un véritable drame, apprend-on de sources sécuritaires qui ajoutent que le mobile de ce crime réside dans le cœur d’un litige foncier. Nous y reviendrons.   

Abdelkader Berrebiha
Vendredi 17 Février 2017 - 18:00
Lu 379 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 18-05-2017.pdf
3.14 Mo - 17/05/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+