REFLEXION

TIARET : Un "faux entrepreneur" placé sous mandat de dépôt



Le mardi 23 septembre 2014, le Procureur de la République près le tribunal de Tiaret a ordonné la mise sous mandat de dépôt du dénommé C.S, 44 ans, marié et père d'enfants pour les griefs: humiliation de fonctionnaire et recel d'objets volés. Les faits remontent au lundi 22 septembre, lorsque le mis en cause s'est présenté aux services de l'urbanisme (bureau des marchés) relevant de l'APC de Tiaret et se faisant passer pour un entrepreneur il aurait demandé à une employée chargée de la gestion du bureau des marchés, la liste des marchés et conventions disponibles. Répondant par l'inexistence de cette demande, la pauvre employée a dû essuyer humiliation, insultes et injures  de la part du mis en cause et d'urgence. Cette dernière a saisi le P/APC qui à son tour a informé les services de police judiciaire relevant de la sureté de wilaya, lesquels après contrôle d'identité ont découvert que "le faux entrepreneur" faisait l’objet de deux mandats d'arrêt, l'un émanant de Tiaret et l'autre du tribunal d'Alger pour le grief: recel d'objets volés, un mobile qui lui a coûté une garde à vue dans les locaux de la police et une panoplie d'accusations.
     

Abdelkader Berrebiha
Mercredi 24 Septembre 2014 - 18:10
Lu 222 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+