REFLEXION

TIARET : Rififi à l'APC de Sidi Bakhti



Le juge d'instruction près le tribunal de Tiaret a auditionné, avant-hier, plusieurs personnes dont l'actuel maire, un chef de service et des employées femmes de l'état civil pour une sombre affaire liée à la réhabilitation d’une stèle de chouhada au centre du village de Sidi Bakhti. Selon nos sources, c'est l'entrepreneur qui a réalisé la stèle qui a instigué l'affaire après qu'il eut vent qu'un trafic par l'emploi de cachets officiels a été commis à ses dépens. Après plusieurs tentatives au niveau du tribunal de Frenda avec le classement de l'affaire, c'est le juge d'instruction de Tiaret qui a pris les choses en mains. Après avoir convoqué l'actuel maire, un chef de service de l'état civil et deux jeunes filles du même service, le magistrat en charge du dossier s’attelle à tirer au clair une affaire qui a défrayé la chronique locale. Notre source ajoute que l'opération de réhabilitation de la stèle pour une AP de 158 millions n'a pas valu d'encaissement par l'entreprise alors que de faux documents soutenaient le contraire. On y reviendra.

Abdelkader Berrebiha
Lundi 11 Juillet 2016 - 17:37
Lu 158 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+