REFLEXION

TIARET: Les vendeurs squattent la chaussée



Les habitants du centre ville de Tiaret dénoncent l’indifférence affichée par les autorités quant au squattage des trottoirs et même de la chaussée devant la mosquée (El Medersa) par les vendeurs à la sauvette.La situation s’est empirée à tel point que les riverains trouvent du mal à rejoindre leurs maisons. Les commerçants, les piétons et les automobilistes subissent cette anarchie au vu et au su de tous les responsables et à tous les niveaux. A cet endroit, des prises de bec entre passants et vendeurs sont fréquentes. « Malgré le payement de mes impôts et tous les droits afférents à l’activité commerciale, la devanture de mon magasin est indument occupée, où est l’autorité de l’étant ?» s’interroge un commerçant. Profitant des mesures d’allégement édictées par les hautes instances du pays, ces commerçants ambulants imposent leur droit, ils gênent énormément la circulation et altèrent l’esthétique publique par leurs étalages désordonnés aux détriments des lois et règlements. Les autorités de la ville de Tiaret sont interpellées par les habitants pour faire maintenir l’ordre public et imposer le respect des lois de la république par tous.


Fayçal
Lundi 14 Mars 2011 - 10:30
Lu 410 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+