REFLEXION

TIARET: Les travailleurs de la SONELGAZ SPE observent un sit-in



TIARET: Les travailleurs de la SONELGAZ SPE observent un sit-in
En solidarité avec leurs collègues au niveau de toutes les centrales du territoire national pour revendiquer leurs droits socioprofessionnels, les travailleurs de la société algérienne de production de l’électricité SPE/POLE TV/TG centre, unité de Tiaret, observent un sit-in en ce 4 avril 2011 devant le siège de la direction. Une lettre de 36 points qui constituent la plate-forme de leurs revendications a été adressée au PDG du groupe SONELGAZ à Alger. Conscients de l’importance de leur entreprise et son impact sur l’économie nationale, ils s’engagent à assurer le service minimum. Devant la dégradation du pouvoir d’achat du travailleur, vu les circonstances et les conditions devenues chères et avec la dégradation de la grille salariale qui a conduit à une fuite des cadres et des agents de la société. L’attitude du syndicat que les travailleurs qualifient de négative, a contribué à la dégradation de la situation. « Devant cette situation, et afin de préserver l’intérêt national et devant la perte progressive du prestige dont jouit la société qui à son tour à provoquer une crainte et inquiétude chez les travailleurs et travailleuses de la société nous revendiquons et exigeons la dissolution du syndicat actuel et du comité de participation », lit-on dans la lettre en laquelle les travailleurs citent les 36 protestations. L’augmentation de 70 % du salaire de base, révision de l’IRG (le travailleur paie plus d’impôt qu’un commerçant !), augmentation des différentes primes avec effet rétroactif à compter de 2008 et la révision des allocations familiales. Les travailleurs exigent la création d’une aide sociale pour logements de 500 milles dinars sans intérêts. Les protestataires revendiquent la revalorisation de la prime des fêtes à 30 milles dinars pour le mouton de l’Aïd et de faire du prêt de mariage un don de 50 milles dinars. La mise en place d’une prime de risque de 10 milles dinars et augmenter la prime de rendement individuel à 40% du salaire de base au même titre que les autres secteurs et créer une nouvelle gratification dite prime de diplôme d’un taux de 20% du salaire de base. « Nous prions tous les travailleurs et travailleuses de respecter l’ordre et éviter tout dérapage », les grévistes terminent leur lettre.

Fayçal
Mardi 5 Avril 2011 - 11:51
Lu 1396 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+