REFLEXION

TIARET : Le wali tire à boulets rouges sur le directeur de l'urbanisme



Aucune escale lors des visites d'inspection de monsieur Hadj Mohamed Bousmaha, wali de la wilaya de Tiaret n'a été épargné de ces virulentes et pertinentes remarques à l’adresse des responsables et le plus remarquable c'est le secteur de l'urbanisme.  En effet lors de la visite de monsieur Hadj Mohamed Bousmaha à la daïra de Ksar-Chellala c'est monsieur Mohamed Naili directeur de l'urbanisme et de la construction (DUC) qui vient d'essuyer des tirs à boulets rouges puisque son secteur a démontré ses grandes failles et cela a été illustré par le retard flagrant de la réalisation d'un centre foncier jouxtant le lycée Ahmed Benbella et lequel projet est devenu le fruit des ironies de toute la population de Ksar-Chellala cela en dépit des instructions antérieures de Hadj Mohamed Bousmaha de doubler les efforts pour la réception de ce projet qui a trop duré, le temps que le directeur de l'urbanisme voulant fuir la situation s'est expliqué en endossant la responsabilité au directeur des domaines, la riposte de ce dernier s'est illustré par une altercation verbale et ne tenant pas son souffle, le wali Hadj Mohamed Bousmaha a menacé le directeur de l'urbanisme de sévères sanctions.  Faudrait-il rappeler que le wali lors de sa visite à Frenda a émis ces propos à l'adresse du directeur de l'urbanisme :"Vous me torturez et votre secteur se trouve sur des rails en feu".  Concernant le directeur des équipements publics c'est le mécontentement affiché de monsieur le wali Hadj Mohamed Bousmaha qui a pris le dessus lors de l'inspection d'une unité d'urgence médico- chirurgicales mitoyenne de l'EPH Djillali Bounaama et laquelle unité connait un retard énigmatique.  Le directeur en question n'a pas trouvé d'explications et a du essuyer lui aussi les tirs croisés du wali. Le tribunal de Ksar-Chellala connait lui aussi un très grand retard du à la résiliation du marché avec une entreprise défaillante et devant cela, le wali a ordonné aux  responsables d'octroyer le dit projet à une entreprise sérieuse et qui a démontré ses preuves dans la commune de Zmalet El Emir Abdelkader. Par ailleurs, monsieur Hadj Mohamed Bousmaha a été satisfait des travaux d'aménagements opérés cette semaine ainsi que de la qualité extraordinaire de l'éclairage public. Une satisfaction partagée d'ailleurs par les citoyens.  Pour rappel "les pouvoirs publics locaux" ont été toujours dénoncés par monsieur Hadj Mohamed Bousmaha, wali de Tiaret qui avait démontré au grand jour ce fait accompli...ces boulets rouges ne sont-ils pas la preuve de ce que nous relatons aujourd'hui et à l'adresse de l'opinion publique "Réflexion" promet des révélations fracassantes sur les dessous du limogeage du DTP (directeur des travaux publics) puisque une source très proche de monsieur le wali nous dira :" aucun rapport n'a été pourtant envoyé au  ministère des travaux publics". Bien plus "les rapports entre le DTP et Hadj Mohamed Bousmaha étaient au beau fixe et ne souffraient d'aucune faille à même de provoquer ce départ énigmatique".     

Abdelkader Berrebiha
Samedi 25 Avril 2015 - 19:03
Lu 836 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+