REFLEXION

TIARET : Le wali inspecte des projets consistants et émet de sévères instructions

Sans aucun répit et fidèle à la stratégie communicative et fonctionnelle avec le développement économique, M. Hadj Mohamed Bousmaha, portant en axe de ses soucis une bonne visibilité du cadre de vie du citoyen, a inspecté deux projets consistants relevant du secteur éducatif et implantés à 98 km, l’un de l’autre.



En effet, le premier projet est illustré par la réalisation d’un lycée de 800 places pédagogiques avec un régime de demi-pension d’une capacité de 200 élèves et dont l’enveloppe est estimée à 256.260.528,06 millions de dinars tout en rappelant que le taux de réalisation a atteint 65%. Ce lycée, faudrait-il le souligner, serait d’un impact salutaire pour éliminer à jamais le concept de déperdition et d’échec scolaires, et consolidera les maillons du rayonnement éducatif dans cette région qui a connu auparavant un véritable calvaire scolaire; et dans ce sens, de sévères instructions ont été émises à l’adresse des responsables concernés pour que ce lycée ouvre ses portes durant la prochaine rentrée scolaire. Le 2ème projet, c’est aussi un lycée implanté à la commune de Djillali-Ben-Ammar, s’élargissant à 800 places pédagogiques avec une capacité d’accueil de 200 élèves en demi-pension en soulignant qu’une enveloppe de 177.343.146,10 millions de dinars a été injectée pour la réalisation de ce bastion du savoir qui mettra fin au calvaire éternel des enfants de cette commune, et en même temps, le wali a mis l’accent sur la nécessité de doubler la cadence des travaux concernant la réalisation du tronçon routier reliant la commune de Djillali-Ben-Ammar à la commune de Mechraâ-Sfa sur une distance de 7 km et qui serait d’un impact économique très important et de ce fait, le vrai sourire est redevenu aux jeunes de cette région enclavée de surcroit auparavant ; et c’était-là l’objectif de M. le wali qui a misé toutes ses réflexions sur la stratégie communicative. Dans  le même contexte, le wali Hadj Mohamed Bousmaha a inspecté le projet très consistant de la réalisation de 2000 lits pédagogiques au sein des facultés des sciences juridiques et politiques (droit) ainsi que des facultés de sciences économiques et commerciales situées sur la RN14 menant vers Frenda, et dans ce sens de sévères instructions visant l’achèvement de ces structures ainsi que la nécessité de réception durant la prochaine rentrée universitaire. Par ailleurs et durant la même journée, le projet de la structure hospitalière « mère-enfant », a suscité l’ire de M. le wali qui a remarqué une lenteur passive sujette à beaucoup d’interrogations en notant que ce projet date depuis longtemps et a fait l’objet de plusieurs dysfonctionnements où certaines entreprises ont démontré leurs limites; et toujours axant ses visites sur le rayonnement éducatif.  Les projets de 2000 lits pédagogiques au sein du campus de Karman, ainsi que celui des 1000 lits pour les nouvelles orientations émises par M. le wali ont été prises au sérieux par le staff de réalisation. Par ailleurs, le centre régional d’entrainement des cadres des collectivités locales, a été au menu des priorités de M. le wali qui a ordonné l’achèvement des logements de fonction édifiés à l’adresse des professeurs d’université qui certainement vont à la hauteur des attentes de l’université Ibn-Khaldoun, un pôle universitaire qui a déjà ancré des traditions spécifiques au savoir, un appétit prometteur pour la région de l’Algérie profonde.

Abdelkader Berrebiha
Vendredi 26 Juin 2015 - 18:40
Lu 169 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+