REFLEXION

TIARET : Le wali corrige les grandes erreurs et innove

Ce qui est retenu dans la conscience collective c’est que Mr Hadj Bentouati Abdeslam, wali de Tiaret est l’unique commis de l’Etat qui a sillonné la ville de Tiaret à pied et a recensé toutes les agressivités qu’a subies la ville de Sidi Khaled et la ville des Rostémides voire la première capitale de l’Etat Algérien.



Le wali ne s’est pas suffi à ce point mais a fait révéler un « féroce » engagement à rendre à la ville son blason et son nostalgique sourire avec un riche agenda nourri d’actions sous le slogan « 1000 jours, mille actions ». Le wali est passé à la vitesse supérieure : « J’ai eu le grand accord du Gouvernement…mes décisions  se partagent en gré avec les hautes sphères de l’Etat et je ne fais qu’un devoir », dira-t-il en exclusivité à « Réflexion » lors de la dernière visite à la ville de Tiaret où il s’est encore heurté aux empreintes de certaines décisions brusquées irréfléchies et dans plusieurs cas populistes, œuvres de responsables et élus auxquels a été confiée la gestion de cette ville et en magistrat aguerri et bien attentionné Mr Bentouati mène une enquête tout azimut et très profonde un mobile qui lui a permis de remettre un dossier très consistant au gouvernement mariant de ce fait les obligations d’austérité et  « les reliquats »   qui sont dans les caisses du trésor public et à la surprise de tout le monde, le wali vient d’affecter les 32 locaux commerciaux bâtis en R+1 à deux structures, 16 locaux pour une cantine scolaire principale et 16 autres pour une antenne administrative à la cité Lombard et à la cité Sidi Khaled. Il a instruit à ce que les maisons vétustes soient rasées, les poches foncières récupérées et les propriétaires seront relogés dans des conditions adéquates, cela intervient quelque vingt jours après les décisions très courageuses qui ont permis la récupération de plusieurs équipements publics délaissés et le visage de l’innovation s’est illustré par 2 actions, la 1ere, celle de la classification de l’ancienne mosquée « El Atik » de Tiaret selon les normes universelles (une première) et celle relative à la restauration de l’ancien marché situé en plein cœur de la ville qui vient de bénéficier de 145 milliards de cts réparties en plusieurs opérations qui certainement vont faire de Tiaret un très grand chantier et un atelier prometteur.

Abdelkader Berrebiha
Dimanche 14 Février 2016 - 18:03
Lu 265 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+