REFLEXION

TIARET : Le torchon brûle entre le wali et le DSP

Les dates fixées pour l’inauguration de certaines infrastructures de santé à Tiaret semblent frôler l’utopie à l’exemple du centre mère-enfant qui accuse un retard flagrant et dont l’inauguration est prévue pour ce 5 juillet, et à voir l’état dans lequel se trouve le grand équipement médical, qui actuellement partage le même espace que les gravats et les sacs de ciment, la synthèse est tacitement conclue à un quelconque visiteur.



C’est d’ailleurs ce décor qui a provoqué l’ire du wali qui à plusieurs occasions a violemment dénoncé la gestion de la DSP. "Réflexion" et dans ses éditions antérieures a relaté certains dysfonctionnements à travers une correspondance Classée "confidentielle" et à ce titre, il est utile de rappeler que la polyclinique de Takhemaret n’a été opérationnelle que 6 mois après la date annoncée par le DSP, et de même pour la polyclinique de Sidi-Hosni qui n’est pas prête à offrir les prestations exigées par les normes en vigueur et se sentant un peu lésé et pour couvrir certains dysfonctionnements à l’adresse de sa tutelle, l’on se souvient que le DSP a provoqué une conférence de presse en réponse aux sévères instructions du wali le sommant à respecter ses promesses et d’assainir la gestion du secteur qui parait obéir à d’autres normes qui trouvent l’illustration dans le mot négligence en rappelant que le raccordement en électricité pour le centre mère-enfant pose un véritable problème, si l’on sait la nécessité  de ce centre de se doter d’un équipement spécial ascenseurs. Il est utile de rappeler que ce projet date de 2006 et qu’il a consommé plus de 120 milliards de Cts (sans le coût des équipements médicaux) et actuellement toutes les normes de sécurité ne sont pas respectées et l’inauguration est fortement précipitée et aura des répercussions considérables sur le destin de ce véritable joyau urbanistique et pour l’heure, le DSP se trouve à la croisée des chemins puisqu’une enquête pointe à l’horizon et a une relation avec l’acquisition d’un mobilier auprès d’une entreprise de Chlef ; une wilaya dont est originaire le DSP qui a  officiellement déclaré qu’il saisira la justice et la dernière invention du DSP, et qui a laissé plusieurs responsables de la santé très pantois, est la correspondance qui leur a été adressée par le DSP les sommant à faire signer par ses soins les arrêtés d’occupation des logements qui leur ont été attribués par l’OPGI dans des cadres de convention et cette sortie n’est que pour satisfaire les caprices d’une personne influente à la DSP qui selon une source sécuritaire possède un logement LSP à Tiaret et plus précisément au bas des hauteurs de la cité "Zmala" et selon des indiscrétions, le wali est déjà informé sur ce dossier qui va certainement faire "Boom" au siège de la DSP et selon une source proche du cabinet du wali, les jours du DSP sont comptés.

 

Abdelkader Benrebiha
Mercredi 28 Juin 2017 - 19:43
Lu 1406 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 19-11-2017.pdf
3.83 Mo - 18/11/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+