REFLEXION

TIARET : Le secteur de la santé sous la loupe du wali

Conçu à prendre le 3ème rang après le logement et l’éducation, le secteur de la santé s’est révélé être un volet du débat, destiné à être une préoccupation majeure dans l’agenda de Mr Bentouati Abdessalem, wali de Tiaret, qui vient de présider un conseil élargi aux différents acteurs du secteur de la santé publique.



Ce segment se fond dans la proximité du citoyen, tout en se référant à la réelle dynamique de réalisation de projets, de dotation en équipements, de perspectives de disponibilité de moyens, en somme ces repères ont fait l’objet d’une évaluation très structurée, et dans ce sens, la couverture sanitaire s’est vue en hausse comparativement aux années antérieurs où l’on recense quelques 1469 lits pour un taux de 1,54 au profit de 1000 citoyens, et lesquels lits sont répartis comme suit : 68 polycliniques, 162 unités médicales, et 22 salles de soins, et concernant les établissements de proximité de santé publique (E.P.S.P), ils sont répartis comme suit, Tiaret, Rahouia, Ain-Kermès, Ain-Dehab, Ain-Hadid, et K’sar-Chellala avec 141 salles de soins et 07 structures de santé. Et exposant son parc de santé, le D.S.P, Mr Orfi Mahfoud, a fait rappeler que le secteur de santé privé recense une clinique de 36 lits, un centre d’hémodialyse avec 14 générateurs ainsi que 9 unités de transport sanitaire qui se trouvent à Tiaret, à Rahouia, Naima, K’sar-chellala, et Z’malet Emir Abdelkader et à cela s’ajoute 4 unités privées de vente en gros de produits pharmaceutiques ainsi qu’une unité de production de médicaments à Mellakou, et disséquant le secteur de ressources humaines, le D.S.P dira : « Notre secteur recense 227 médecins spécialistes, 662 médecins généralistes, 216 chirurgiens, la couverture dans les zones enclavées connaît un fort déficit pour l’unique raison de refus des médecins de se déplacer.. », et visionnant le volet de la formation, le D.S.P ajoute : « La wilaya en 2014 a bénéficié de 933 formations continues au profit de médecins et de paramédicaux et à cela s’ajoute des activités à l’exemple de diagnostic médical où les statistiques au 30 septembre 2015, révèlent 1.292.585 consultations, 13. 645 interventions chirurgicales ainsi que 1.033.236 consultations avec usage de rayons X, cela comparativement à 2014 où l’on a recensé 241. 053 consultations avec usage de rayons X ; et cette hausse trouve son origine dans la dotation en équipements couvrant le territoire de la wilaya ». Saisissant l’opportunité, le D.S.P a rappelé que l’opération de jumelage avec le CHU d’Oran s’est soldée par plusieurs interventions de médecins spécialistes où le constat jusqu’au 30 septembre 2015, a fait révéler un taux de 62% des maladies du thorax de la totalité des maladies enregistrées au niveau du territoire de la wilaya. En marge de cette réunion, le wali a mis l’accent sur la nécessité de mettre sur rails une stratégie visant le respect des délais d’exécution d’achèvement des projets, de respect d’agenda de travail et aussi d’encourager les opérateurs économiques ainsi que leur accompagnement et leur encadrement, et ayant le souci des générations futures, Mr Bentouati Abdessalem, wali de Tiaret, a officiellement déclaré que pour finir avec le déficit de sages-femmes, il ressort de notoriété de finaliser une liste de femmes en vue de bénéficier d’une formation cyclique et répondre aux exigences de chaque région du territoire de la wilaya comme il a mis l’accent sur le devoir de mettre à la disponibilité des médecins des logements de fonction pour assurer la stabilité qui se marie à la quiétude sociale.

Abdelkader Berrebiha
Mardi 10 Novembre 2015 - 17:15
Lu 263 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+