REFLEXION

TIARET : Le commandant du groupement de gendarmerie encense la presse

Comparativement aux années écoulées, le groupement territorial de la gendarmerie nationale de Tiaret vient d’ancrer de nouvelles traditions se mariant avec un sens de communication rayonnant et profond sous la coupe du colonel Lefkir Fayçal qui a ouvert des horizons prometteurs pour permettre aux citoyens, à la société civile et plus particulièrement aux hommes de la presse dans un cadre de proximité réglementée d’être à niveau de l’évènement.



Cela  a été un véritable reflet lors de la conférence de presse où le commandant aguerri a mis tous les outils d’accès aux différentes lectures du bilan d’activités de la gendarmerie nationale où tous les journalistes présents ont pu voir de très près que les statistiques énoncées avaient une âme, une conscience  et illustraient  systématiquement les efforts déployés par les gendarmes et c’était là le grand pas déployé par la direction générale de la gendarmerie nationale ainsi que le commandement régional dont l’objectif intrinsèque demeure éternellement la sécurité des citoyens et leurs biens ainsi que le dévouement à l’ordre public et dans ce sens, la « fenêtre » du bilan était ce grand phénomène qui a secoué la société : le suicide en l’abordant avec sagesse, le colonel Fayçal dira : « le suicide est un phénomène qui exige l’intervention de tous les acteurs de la société et nos services ont enregistré 4 suicides et 33 tentatives de suicide avec une baisse comparativement à 2013…..le volet identification des personnes et des véhicules en 2014 a connu une hausse très remarquable puisqu’en 2013, quelque 118.279 personnes ont été identifiées. Par ailleurs, le conférencier ajouta que l’environnement demeure  en axe des soucis puisque l’on remarque une grande baisse en 2014 des agressions de la nature soit 46 affaires traitées en 2014 avec l’arrestation de 82 personnes et en 2013 quelques 70 affaires traitées et l’arrestation  de 90 personnes et il s’agit des affaires relatives au forage illicite, l’extraction de sable, la jetée des ordures ménagères, le pacage et labour illicite , la chasse illicite ainsi que l’extraction d’argile. Par ailleurs, le volet d’activités des brigades de protection des mineurs s’est accentué en 2014 puisque l’on  enregistre 987 opérations à l’adresse des espaces  de mineurs alors qu’ en 2013, le chiffre était de 919 en notant que ces opérations sont illustrées par des campagnes de sensibilisation, la réintégration des mineurs au sein des familles,   l’on remarque des crèches et garderies, les collaborations aux S.O.S, patrouilles ciblant les lieux de mineurs, la visite des structures sportives et culturelles, la participation aux différentes portes ouvertes et les enquêtes et investigations socio-familiales et concernant le  numéro vert, le 1055, l’on remarque qu’il y a un véritable engouement avec un chiffre record en 2014 soit 2573 appels durant le jour et 1117 appels la nuit. Le 1055 a prouvé son efficacité puisque l’on recense 903 interventions des unités de la gendarmerie nationale en 2014 suite aux appels à ce numéro vert.

Abdelkader Berrebiha
Samedi 31 Janvier 2015 - 17:18
Lu 286 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+