REFLEXION

TIARET : La piscine communale tarde à ouvrir ses portes



Cela fait 27 ans, que la piscine communale mitoyenne du célèbre lycée polyvalent attendait preneur et suite à différentes interventions de la communauté sociale, l’APC en collaboration avec les services de la daïra ont lancé des travaux d’aménagement divisés en 4 lots et ont été offerts sur un plat en or à des entreprises qui ont prouvé leur défaillance et cela a été bel et bien confirmé par l’entreprise ordonnée par l’investisseur qui a trop investi comparativement  au cahier des charges, et cet investisseur plein de bonne volonté s’est heurté à des problèmes techniques d’ailleurs soulevés à M. le wali lors de sa visite à cette fameuse piscine qui vient de naitre des cendres. Et dans ce sens, le wali a sûrement instruit l’APC à prendre en charge les préoccupations de ce jeune investisseur, soit 15 jours pour résoudre le problème d’AEP d’assainissement ainsi que les possibilités de curage. Ce temps a été consommé et rien n’a été fait, cela en dépit de la volonté de fer que déploie M. Khaled Bounab qui ne sait plus à quel saint se vouer, sauf le retour de M le wali des lieux saints de l’Islam. L’ombre d’une enquête plane sur le bleu de cette piscine, au futur, un joyau de l’investissement. Nous y reviendrons.                     

Abdelkader Berrebiha
Mardi 22 Septembre 2015 - 17:58
Lu 217 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+