REFLEXION

TIARET : L’ex centre d’hémodialyse exposé à tous les risques



Sept mois passés après les travaux d’aménagement qui ont ciblé l’ex centre d’hémodialyse, et qui ont coûté plusieurs milliards de centimes au budget de l’Etat, l’on remarque qu’un véritable climat d’insécurité y règne où il faut d’abord signaler que la porte d’accès principal se présente sous forme d’échelle, et que la nuit l’ont fait recours à un grand cadenas tout en signalant que la cour de cette bâtisse demeure sans aucun aménagement à cela s’ajoute, une grande anomalie reflétée par l’absence totale de plaques indicatrices de structures où il faut rappeler que la direction de l’EPSP a pris adresse dans cette bâtisse, ainsi que les services de dépistage et de vaccination, mais au premier venant, la distinction des structures devient une peine en plus, aucune plaque indicatrice, ni agents de sécurité au niveau de la porte d’entrée principale, et combien nous étions surpris lors de notre visite dans les lieux, le dimanche 7 février 2016, aux environs de 10 heures de trouver la porte du local abritant le stock de la pharmacie principale, ouverte. Ce stock, faudrait-il rappeler, est évalué à plus d’un milliard de cts, selon une source généralement bien informée, qui nous a montré que juste un petit coup pourrait casser la vitre qui ne comporte aucun grillage. Ce stock important est à la merci des voleurs qui peuvent s’infiltrer à tout moment en notant que la maternité « Aourai Zohra » se trouve éloignée de près de 900 mètres de cette bâtisse « énigmatique », et à l’heure où nous mettons sous presse, l’on apprend que le ministère de la santé a adressé une correspondance aux D.S.P de tout le territoire national, les instruisant à recenser tout le stock, qu’il soit périmé ou autres, dans de brefs délais. Le stock est en danger à Tiaret et ce stock concerne en premier lieu les femmes  enceintes et celles qui accouchent. Une enquête est en cours et bien menée par les soins de Mr le wali qui a débusqué beaucoup d’anomalies et de dysfonctionnements lors des visites nocturnes et inopinées

Abdelkader Berrebiha
Mardi 9 Février 2016 - 17:30
Lu 208 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+