REFLEXION

TIARET : Fraichement inaugurées, des structures en proie à l’abandon

Mr Bentouati Abdessalem, wali de Tiaret, vient de prendre des décisions hautement courageuses et fortement salutaires, lors de sa dernière visite à la ville de Tiaret, où il s’est heurté à de véritables « fiascos », un reflet des décisions irréfléchies et brusquées.



Cette situation a provoqué l’ire de Mr le wali qui a pris en témoin toute l’assistance qui l’accompagnait au siège du musée du cheval qui de visu remarquable, était fortement saccagé avec des vitres cassés, et aussi le vol de plusieurs équipements de ce joyau qui a coûté 13 milliards de centimes pour décrire ce « fiasco », dira le wali qui a ordonné le photographe de la wilaya de prendre des photos dans une bâtisse à 3 étages qui a été inaugurée par l’ex-wali dans des conditions « énigmatiques », puisque le wali a interpellé le directeur des équipements publics, et le directeur de la culture, lesquels n’ont trouvé aucune réponse en mesure d’avancer les travaux au niveau de ce siège. Et ne s’arrêtant pas à ce point, le wali a interpellé toute l’assistance demandant un avis sur cette situation et brisant le silence, le wali a pris la courageuse décision «  ce siège du salon du cheval sera affecté en une structure de santé », dira-t-il. S’adressant au D.S.P, M. Orfi Mahfoudh, le wali dira : «établissez une fiche technique et en cas de besoin d’argent, je suis là, je suis responsable, et c’est un plus pour la société et pour cette structure de santé, entamez les travaux dès maintenant … ». A quelque 600 mètres, c’est le reflet du 2ème fiasco, et là le wali n’a pas pu retenir son mécontentement devant une bâtisse majestueuse et imposante, un centre commercial de 4 étages et abritant 109 locaux commerciaux, et qui attend toujours preneur dans des conditions qualifiées par le wali comme étant « fallacieuses » et « tendancieuses », et là le wali n’a pas mâché ses mots, et a interpellé le P/APC, Mr Boutheldja Abdelkader, lui disant : « Écoutez, cette spacieuse et grande structure devra accueillir dans les prochains jours, le siège de l’A.P.C, un grand plus pour toute Tiaret… Pourquoi cette médiocrité dans la prise des décisions brusquées… Pourquoi cet abandon vraiment je suis déçu… Alors entamez les travaux dans les jours à venir, et le retard ne sera pas toléré », dira le wali devant une grande assistance, une décision qui a été vivement applaudie par tout le monde. Ces récupérations interviennent à une étape où l’austérité est de rigueur mais le gros ce sont ces deux décisions courageuses prises lors d’une véritable autopsie opérée par Mr Bentouati Abdessalem, wali de Tiaret qui lors de son passage au siège de l’ANSEJ a revalorisé un autre créneau oublié celui de l’élevage bovin tout en rappelant qu’après analyse des statistiques avancées, le wali a demandé le nombre de femmes qui ont bénéficié de projets de l’ANSEJ, et voyant qu’il ne reflétait aucune valeur, le wali dira : « Je confirme que les femmes sont lésées, à Tiaret et il faut rehausser les créneaux qui intéressent les femmes », conclut Mr le wali qui n’a été satisfait qu’à la vision du siège de biométrie au niveau de la cité AADL où il dira : « Ouf enfin quelque chose qui répond aux normes…

Abdelkader Berrebiha
Mardi 26 Janvier 2016 - 17:49
Lu 291 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+