REFLEXION

TIARET : Déficit en entreprises de sous-traitance

Selon le responsable du service de sous-traitance et de l’industrialisation au niveau de la direction de l industrie,..."aucune demande de sous-traitance n’a été déposée au niveau de la direction de l’industrie et aucune entreprise n’a actualisé ses besoins et cela en dépit de la programmation de plusieurs projets par la direction de l’ industrie.’’



A cet effet, notons que Tiaret est devenu un véritable pôle industriel, à ce titre, indique notre source qu’un projet de sous-traitance a été lancé par une société de production de batteries : ENPEC, dont le siège se trouve à Sougueur, lequel consiste à l’approvisionnement de la société "Mercedes-Benz" en batteries implantée à "Ain-Bouchekif", dont le projet sera concrétisé dans les prochains jours. Le problème qui reste posé est relatif à la production de pièces de rechanges où aucune entreprise de sous-traitance n’a dévoilé son engagement, ce  qui  est du à la non-qualification de certaines  entreprises algériennes versant dans la sous-traitance, dans ce genre de domaine , qui devrait obéir à des normes internationales et ce qui est de visu remarquable, ajoute notre source; c’est l’absence de coordination avec les secteurs concernés par ce genre d opérations. Par ailleurs, et selon une autre source au niveau de la direction de l’industrie, quelque 33 entreprises à caractère industriel sont recensées à travers tout le territoire de la wilaya, dont 9 relèvent du secteur étatique et concernant le secteur privé, les entreprises recensées versent dans la production de produits chimiques, alimentaires, ainsi que la transformation des produits plastiques. A tout cela s’ajoute la grande société "Hyundai" appartenant  au propriétaire "Tahkout" et laquelle emploie quelque 500 ouvriers et cela en attente au lancement d’une autre usine de montage de voitures "Saipa"  implantée à Frenda, en partenariat avec un constructeur iranien, comme il est utile de rappeler, ajoute  toujours notre source,  que les services de l’industrie ont mis à la disposition des investisseurs, 92 lots au niveau de la zone des activités industrielles implantées à  "Zaaroura" et que 36 projets ont ciblé la zone d activités industrielles à  Frenda touchée actuellement par des travaux de réaménagement et à cela s’ajoutent 7 projets d’investissement à Medrissa et 7 autres a Ksar-Chellala .Pour rappel, des observateurs économiques attendent impatiemment l’octroi de grands projets agro-alimentaire qui se marient avec la véritable vocation de la région de Tiaret qui demeure éternellement agro-pastorale et qui incontestablement iront de pair avec la réputation de premier grenier de blé en Algérie.

Abdelkader Benrebiha
Dimanche 16 Juillet 2017 - 19:20
Lu 252 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 20-07-2017.pdf
3.65 Mo - 19/07/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+