REFLEXION

TIARET : 3 personnes mises sous mandat de dépôt pour apologie du terrorisme

Après les déclarations fracassantes de Monsieur Bousmaha Mohamed, wali de Tiaret faisant objet du délaissement ainsi que du mutisme des responsables des affaires religieuses face aux activités salafistes dans certaines mosquées dans la ville de Tiaret, la grande illustration ne s’est pas fait attendre puisque la même observation et synthèse ont été faites par un haut responsable sécuritaire qui nous fait apprendre qu’après deux mois d’investigations très approfondies et avancées, les services spécialisés de sécurité, relevant du secteur militaire opérationnel de Tiaret ont pu neutraliser la 8e cellule.



Cette cellule est considérée comme la plus activiste et dangereuse car ayant pris adresse dans la grande mosquée « Errahma », située dans la populeuse cité « Sonatiba »,  la dite cellule, toujours selon le haut responsable sécuritaire était dirigée par D.L,  âgé de 32 ans habitant la cité « Titanic » à Tiaret lequel s’est présenté comme un prédicateur volontaire. Il n’a jamais été inquiété par les responsables de la direction et l’inspection des affaires religieuses et des waqfs tout en notant que ses auditeurs au nombre de 50 étaient en majorité des collégiens et des lycéens cependant parmi eux, six jeunes étaient considérés comme ses vrais acolytes et se préparaient à rejoindre le maquis car fortement endoctrinés par le penchant jihadiste « El Qaida ». La mosquée Errahma est devenue un centre d’entraînement et c’est dans une chambre qu’ils ont été pris en flagrant délit de diffusion de cassettes vidéo relatant des scènes de djihad et d’accrochages militaires qui se sont déroulés à Tiguentourine, Tizi Ouzou et Boumerdès et devant d’autres preuves irréfutables, les nommés D.L, 32 ans, K.M, 35 ans et M.A, 20 ans ont été présentés devant le magistrat instructeur ce dimanche 21 avril 2013 qui a ordonné leur mise sous mandat de dépôt pour les griefs : Recrutement, endoctrinement et apologie au terrorisme en soulignant que 6 lycéens dont l’âge varie entre 14 et 21 ans, tous originaires de la ville de Tiaret ont été mis sous contrôle judiciaire. L’audition s’est étalée sur près de quatre heures. Par ailleurs, faudrait t-il rappeler que les mis en cause se réunissaient quotidiennement dans une chambre de la mosquée « Errahma » entre les prières d’ « El Maghrib » et le « Icha » et l’objectif de ces réunions seraient les préparatifs de rejoindre le maquis  de Tizi-Ouzou et Boumerdès. Le principal mis en cause a déclaré faire le recrutement au profit d’El Qaida. C’est la 8e cellule de soutien et d’apologie au terrorisme qui vient d’être démantelée en l’espace de neuf mois par les services spécialisés relevant du secteur militaire opérationnel de Tiaret où plus de 20 personnes furent écrouées dont quatre d’entre - eux ont écopé de 4 ans de prison ferme lors de la session criminelle note une source sécuritaire.    

Abdelkader Berrebiha
Mardi 23 Avril 2013 - 08:54
Lu 296 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+