REFLEXION

TIARET : 02 policiers morts dans un attentat suicide



Le grand geste héroïque du policier Aissani Tayeb a épargné le siège de la sûreté de wilaya     d’un véritable carnage. En effet, ce jeudi 31 août 2017 aux environs de 7h55 mn, un terroriste notoire dénommé B.B, âgé de 39 ans, originaire de Tiaret, connu sous le sobriquet "Abou-jihad", portant une ceinture bourrée d’explosifs, a tenté de pénétrer à l’intérieur du siège de la sûreté de wilaya de Tiaret. Ce kamikaze, envisageait de tuer un grand nombre de policiers, selon le timing qu’il a choisi vu (qu’à cette heure, les policiers rejoignent leurs postes de travail). L’ayant aperçu, le brave policier s’est jeté sur lui, au péril de sa vie, sauvant des centaines de policiers après que ce kamikaze ait dirigé sa kalachnikov vers un autre policier qui a succombé à ses  graves blessures pendant les échanges de tirs, ce dernier activa la ceinture d’explosifs qu’il portait sur lui, laquelle l’a déchiqueté en deux , dont la tête a été retrouvée à quelques 32 mètres plus loin du lieu de l’attentat, soit 40 mètres du fronton du siège de la sûreté de wilaya. Un autre policier victime d’une dépression psychologique a été évacué rapidement à l’hôpital «Youssef Damerdji" de Tiaret. Notons, que le terroriste kamikaze a rejoint le maquis en 1998, et a activé dans la région de Temixi au sein du GIA. Ayant à son actif plusieurs actes terroristes, il  était l’un des dangereux terroristes activement recherché par les services de sécurité. Il est à   signaler que son arme de type kalachnikov a été récupérée sur les lieux de l’attentat. Pour rappel, les deux policiers, originaires de la commune de Nadhora, à quelque 72 km à l’Est du chef-lieu de wilaya ont été enterrés, en présence du ministre de l’intérieur accompagné du général major, du directeur général de la sûreté nationale, ainsi que d’une forte délégation composée d’autorités civiles et militaires. Pour l’heure, un impressionnant cordon sécuritaire, tous corps confondus est reparti sur tout le territoire de la ville, ainsi qu’un grand nombre de militaires de l’ANP a été déployé sur tout le massif forestier de la région considéré comme étant le fief de la horde sanguinaire.    

Abdelkader Benrebiha
Samedi 2 Septembre 2017 - 19:11
Lu 353 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 22-10-2017.pdf
3.51 Mo - 21/10/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+