REFLEXION

THEME D’UN SEMINAIRE REGIONAL DE FORMATION : La chirurgie esthétique en débat

Le palais des Congrès Ahmed Ben Ahmed abrite du 22 au 26 du mois en cours un séminaire régional de formation théorique et pratique en médecine esthétique. Cette rencontre est organisée par la Société algérienne de dermatologie esthétique et cosmétique (SADEC) et le Club international de médecine esthétique (CIME).



Parmi les thèmes qui vont être débattus, le peeling, les comblements, la toxine botulique, le laser, l'acné, les vergetures, les hyperpigmentations, l'anti-âge, etc. Ce séminaire verra la participation de nombreux médecins algériens. Selon un chirurgien esthéticien privé activant à Oran depuis 2000, « la chirurgie esthétique connaît un boom ces dernières années et elle est actuellement accessible à tout le monde. Les interventions coûtent 15 fois moins chères qu'en France et deux fois moins chères qu'en Tunisie ». Notre interlocuteur ajoute par ailleurs que les motivations des Européens envers la chirurgie esthétique ne sont pas les mêmes que les motivations des Algériens. Il y a lieu de signaler qu'actuellement, les opérations de chirurgie réparatrice et esthétique sont pratiquées au niveau du service des brûlés du CHU d'Oran. Les opérations pratiquées au niveau de ce service n'ont qu'un seul but : alléger les souffrances de la personne par la réparation de la partie endommagée de son corps, contrairement à la chirurgie esthétique qui a un autre but qui est l'embellissement de la personne. Ce service réalise annuellement environ un millier d'interventions chirurgicales, la plupart sur des personnes brûlées (visage, mains, genoux) victimes d'accidents de la circulation, ou encore brûlées suite à des incidents ou suite à des traitements de cancer.

Medjadji H
Samedi 23 Février 2013 - 09:23
Lu 661 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+