REFLEXION

THEATRE REGIONAL « AEK ALLOULA « D’ORAN PRODUCTION 201 « KALAAT ENNOUR » SOUS LES FEUX DE LA RAMPE : L’humour ravageur et la sensibilité vertigineuse



La première de « Kalaât Ennour » (la citadelle du bonheur) une pièce récente du TRO écrite par l’auteur dramatique Abdelkader Benkerioui, (comédien du TRO) mise en scène par Medjahri Missoum, sténographiée magiquement par Rahmouhi Halim sous une musique de fond mélodieusement étudiée par Ziani Abderrahim dans la distribution consistante des personnages à l’instar de « Salia » merveilleusement interprétée par la jeune actrice.
hassam Yamina, Hanoui Fatima-Zohra dans l’incarnation du rôle de « l’oiseau enchanteur, Chalabi Kada ayant campé le rôle de « Bounba » le corsaire Ben-Achour Kamal dans le rôle « Hakim et Miratia Mustapha qui a représenté avec beaucoup de subjectivité le rôle de « Nour » (le héros). Cette pièce pour enfants d’une heure de durée, mise en lumière par l’inusable éclairagiste du TRO, Bouzeboudja Ali, a fait l’unanimité au près du public oranais et qui a longuement ovationné la prestation des acteurs du T.R.D. La pièce met en relief de jeunes adolescents qui; une fois par an débarquent dans un lieu magique et irréel pour nous raconter une histoire éternelle d’une épopée de la Méditerranée du 16ème siècle. Les spectateurs ont eu droit à une affiche haute en couleur; attirante musique, danse, et chanson; pour une invitation au voyage dans une odyssée de la mer Méditerranéenne cette fantaisie qui prend sa source d’une anecdote du temps du célèbre corsaire Kheir Eddine Baba Arroudj (« Barberousse narre le rêve d’un jeune au bord de l’hystérie qui s’endort à la lecture d’un livre d’histoire prêté par son ami. Le rêve le bercera au point de le faire devenir le prince que fut son ancêtre « Bounba » le corsaire capturé la veille de ses noces par des pirates sur la côte méditerranéenne. Il réussira à s’en fuir mais son chemin croisera de nouveau celui de Barberousse et le duel qui s’en suit donnera lieu à une solide amitié entre les deux hommes. De retour vers le pays, ils se heurtent à un groupe de pirates, leur navire fait naufrage et les rescapés échouent sur une côte catalane ou ils sont recueillis par des gitans. Parmi ses nouveaux amis, Hakim n’a alors d’yeux que pour la belle Salia. Mais au palais paternel où il rentrera en compagnie des gitans et de « Boumba » Barberousse, le rais a déjà fait son choix en lui désignant pour future princesse Zoubeida. La raison de l’état ou l’amour, c’est le dilemme auquel sera confronté Hakim, ce qui nous rappelle un peu « le Cid » de Corneille le dilemme de Rodrigue, l’amour pour Chiméne qui risquera de la perdre s’il tuera son père le compte don Rodrigues. L’auditoire en haleine s’impatientera de connaitre la suite avec le profond souhait d’un dénouement heureux à cette histoire colorée. Un public qui aura par ailleurs toutes les difficultés à émerger de cette « aventure qui ne fait que commencer » et qui se surprendra d’avoir oublié comme le lui avait vivement conseillé l’auteur agrémentée de textes aux rimes agréables. Cette pièce pour enfants interprétée par une pléiade de jeunes comédiens, le théâtre régionale Abdelkader d’Oran sous la férule de son jeune directeur universitaire. Azri. Ghaouti, signe sa première production 2010 se confirmera assurément dans l’art lyrique. La mise en scène qui reste un peu à étudier à été confiée à Medjahri Missoum qui a à son actif de nombreuses mises en scène, met à profit son expérience. Avec ce spectacle, la rampe du théâtre d’Oran semble avoir été illuminée de mille feux en ce début d’année permettant à une salle archicomble, composée d’inconditionnels du 4ème art ou simplement curieux du genre lyrique en pu profiter pleinement de cette « bouffée » artistique. Il y a lieu de noter que « Kalaât Ennour » est à l’affiche du TRO jusqu’à la fin du mois de mai prochain avant d’être proposée dès février à Mascara, Sidi Bel-Abbés et Tlemcen.

N.Bentifour.
Lundi 11 Janvier 2010 - 11:30
Lu 1754 fois
CULTURE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+