REFLEXION

TERRORISME : Le ‘’borgne’’ prépare une attaque contre l’Algérie

Des rapports de renseignements, cités par un site médiatique du Mali, ont révélé que Mokhtar Belmokhtar surnommé ‘’le borgne’’ connu sous le nom, de Khaled Abou Al-Abbas, est devenu une véritable menace pour les pays d'Afrique du Nord et du Sahel.



Ce  sinistre individu a réussi à s'échapper de l'emprise de l'armée française, qui s’est beaucoup approchée de ses bastions dans le nord du Mali à la frontière algérienne. Ce dernier a réorganisé ses troupes, notant qu'il a l'intention de mener une attaque comme celle menée à  Tiguentourine. Probable que cette attaque ait lieu en Algérie improvisée par cet ennemi qui vise à travers l’armée algérienne revenir sur la scène avec force et ce  après avoir été longtemps dans l’ombre, suite à sa défaite face à l'armée algérienne en Janvier 2013.  Belmokhtar qui s'est séparé d’al-Qaïda au Maghreb islamique, en raison de conflits internes survenus lors de partage du butin, recueilli illégalement à travers des collectes de rançons, et la mise en œuvre d’attaques, afin de  devenir le leader de sa propre organisation « les cagoulés », puis « les signataires de sang » groupes, qui ont organisé  l’attaque de Tiguentourine à la  mi-janvier 2013.  Selon les témoignages de terroristes qui lui sont proches, son expérience en Afghanistan le distingue du reste des terroristes, faisant de lui, «le plus meurtrier et le plus sanguinaire, » ce qui l’avait aussi distingué même avec les dirigeants d'Al-Qaïda, dans le passé, sauf que son courage reste limité, parce qu'il n'a pas hésité en 2006 à penser à «la réconciliation nationale, et les « négociations avec les autorités algériennes pour se rendre, et selon les différents avis, « le borgne » est un homme capable de trahir des personnes les plus proches de lui. En raison de sa traque par l'armée algérienne, et de son homologue français,  à travers l’opération « Serfal », Belmokhtar n'organise  plus de  prises d'otages comme par le passé, mais il contrôle toujours la contrebande de drogues et de cigarettes dans le désert. Selon les informations sécuritaires, le « borgne » se trouve actuellement dans un pays loin de la zone contrôlée par l'armée française, d’où il  transmet  ses ordres, c’est sa manière bien connue à rester dans l'ombre.        

Touffik
Mercredi 2 Avril 2014 - 11:23
Lu 3036 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+