REFLEXION

TERRORISME AU SAHEL : L’Algérie boycotte la réunion d'un groupe du G8 à Bamako



Une réunion du Groupe d'action anti-terroriste des pays du G8 (CTAG) s'est ouverte mercredi à Bamako, pour étudier les moyens de renforcer la lutte dans le Sahel contre Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui détient sept otages dont cinq Français au Mali. Participent à cette réunion d'experts des représentants du G8 (Etats-Unis, Russie, Japon, Canada, France, Grande-Bretagne, Italie et l'Allemagne), ainsi que de l'Union européenne, la Suisse, l'Espagne et l'Australie. Plusieurs pays de la région (Maroc, Mauritanie, Niger, Burkina Faso, Sénégal, Nigeria notamment) ont été invités à participer à cette rencontre, dont l'Algérie qui n'a pas répondu favorablement à l'invitation, a-t-on appris de source diplomatique. L'Algérie considère que la lutte contre Aqmi est l'affaire des seuls pays du Sahel concernés et ne souhaite pas l'implication de pays qui y sont étrangers. Parmi les points abordés lors de cette réunion qui s'achèvera jeudi, devrait notamment figurer la question du contrôle des frontières et du rôle que doivent jouer dans le combat anti-Aqmi l'Union africaine (UA) et la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao). Le CTAG a été créé sous la présidence française du G8 en 2003 et vise au renforcement des capacités de la lutte anti-terroriste.

Yacine
Jeudi 14 Octobre 2010 - 00:01
Lu 332 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+