REFLEXION

TENTATIVE D'INTRODUCTION DE DATTES ISRAELIENNES SUR LE MARCHE NATIONAL : Les services des Douanes sont en état d’alerte

Les services de sécurité ont reçu des informations selon lesquelles Israël tente d’exploiter les soulèvements et l’instabilité dans certains pays arabes pour faire introduire des dattes sur le marché algérien.



TENTATIVE D'INTRODUCTION DE DATTES ISRAELIENNES SUR LE MARCHE NATIONAL : Les services des Douanes sont en état d’alerte
En effet, les services des Douanes algériennes sont en état d’alerte et ont pris toutes les mesures nécessaires pour faire avorter toute tentative d’introduction sur le territoire national des dattes produites en Israël par des sociétés fictives. Parmi elles une société israélienne spécialisée dans l’emballage et l’exportation de différents produits agricoles. Cette société est motivée par le fait que les Algériens sont de grands consommateurs de dattes durant le mois de Ramadhan. Pour arriver à ses fins, l’entreprise a décidé de commercialiser ses dattes avec des noms et des marques commerciales arabes. En plus de cela, elle a établi des attestations falsifiées pour faciliter la commercialisation de ses produits à travers les pays arabes mais également européens. D’autre part, la société a noué des partenariats avec des sociétés fictives. Ainsi, elle utilise des noms palestiniens pour les opérations d’emballage et de conservation. Les dattes portant les noms « Majdoul et Toumour el Haramaine », qui sont des dattes produites en Cisjordanie, sont parmi les produits que veut introduire en Algérie la société israélienne. Suite à des informations parvenues aux services de douanes, les autorités ont pris toutes les mesures et les dispositions nécessaires pour avorter toute tentative d’introduction de ce produit sur le territoire national, a indiqué à Echorouk une source bien informée. Parmi les mesures prises, notre source cite le renforcement des mesures de contrôle sur tous les produits avant qu’ils n'entrent sur le territoire national, notamment au niveau des frontières algéro-tunisienne et algéro-libyenne. D’autre part, les points de contrôle au niveau des ports et aéroports du pays ont été renforcés par des moyens humains et matériels.

Ismain
Samedi 23 Juillet 2011 - 10:48
Lu 630 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+