REFLEXION

TELECOMMUNICATION : La 4G mobile, bientôt une réalité en Algérie



Les internautes algériens vont très bientôt surfer en très haut débit mobile à la faveur de l'attribution lundi des licences provisoires 4G aux trois opérateurs de la téléphonie mobile opérant en Algérie (Mobilis, Ooredoo et Djezzy), a rapporté hier l’APS. L'Algérie avait procédé aussi à l'introduction de la téléphonie fixe de quatrième génération (4G LTE), devenant ainsi le premier pays à l'échelle nord-africaine et le second, au plan continental à acquérir cette technologie. Maintes fois annoncée puis reportée, cette technologie sera éminemment une réalité dans le pays au grand bonheur des férus de l'internet. En effet, les trois opérateurs viennent d'acquérir les licences provisoires 4G après une étude de leur dossier par la commission en charge de l'attribution de ces licences relevant de l'Autorité de Régulation de la Poste et des télécommunications (ARPT). Les lauréats de l'appel d'offre lancé en janvier disposeront de trois mois pour la commercialisation de ce service dont la mise en exploitation est prévue, au plus tard, pour le dernier trimestre de l'année en cours. Contrairement à la 3G, lancée en Algérie en décembre 2013, aucun plafonnement n'est à prévoir pour ce qui est de la couverture 4G et les opérateurs auront la latitude de choisir le débit qui leur convient selon les moyens techniques et financiers dont ils disposent, avec pour seuil un taux de couverture de 10% dans les wilayas choisies durant les quatre premières années. Selon l'ARPT, cette formule a été adoptée pour permettre aux opérateurs d'assurer, en même temps, les communications GSM, la 3G et la 4G. La ministre du secteur avait indiqué récemment que la 4G était un passage obligé et que le fait de passer de la 3 G à la 4 G "n’est pas un grand investissement en soi". Expliquant que, sur le plan économique, c’est un petit investissement qui sera rapidement rentabilisé, elle a relevé que les opérateurs offriront certainement la 4G avec un prix un petit peu plus élevé que la 3G. Selon elle, les trois opérateurs de la téléphonie mobile Mobilis, Ooredoo et Djezzy avaient prévu le lancement en Algérie de la 4G mobile en acquérant des appareils adaptables à la 4G. Toutefois, pour recevoir l'internet très haut débit en 4G mobile, il faut nécessairement disposer d'un appareil acceptant cette nouvelle technologie. La majorité des smartphones et autres tablettes acquis par les Algériens ne sont pas adaptables à la 4G, explique un spécialiste des TIC.        

Nadine
Lundi 23 Mai 2016 - 17:34
Lu 317 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+