REFLEXION

TANZANIE 1- ALGERIE 1 : Les Fennecs quittent la course pour la qualification à la CAN 2012

L’équipe nationale algérienne de football a quitté, dans l’après-midi d’hier, la course contre la qualification pour la coupe d’Afrique des nations de 2012, en effectuant un match nul contre la sélection tanzanienne (1 but partout), mais ça reste toujours un résultat positif pour le nouvel entraineur des Fennecs, Vahid Halilhodzic, qui, on peut dire, a réussi sa première sortie dans un match officiel.



TANZANIE 1- ALGERIE 1 : Les Fennecs quittent la course pour la qualification à la CAN 2012
En effet, les poulains d’Halilhodzic sont, et après avoir été mené au score dès la 22ème minute de jeu, revenu au score, à la 55ème minute, par l’intermédiaire, du grand revenant au sein de l’effectif de l’équipe nationale, en l’occurrence Hameur Bouazza, qui, avec un très grand sang froid, lobera le portier tanzanien, après une très longue passe du milieu défensif Medhi Lahcen, et une déviation par la tête de Karim Benyamina. Déséquilibré, Bouazza arrivera, comme même, à se redresser et à bien se placer, pour libérer et redonner l’espoir d’une qualification à toute une grande nation algérienne. Mais malheureusement, les guerriers du désert ne sont pas parvenus à remporter la rencontre, malgré la très grande seconde période qu’ils ont fait. Les protégés de Vahid Halilhodzic ont bien entamé la rencontre, avec une large domination, sachant que les Fennecs ont effectué plusieurs attaques et plusieurs centres à l’intérieur de la surface de réparation tanzanienne, en marquant même un but, par l’intermédiaire de Karim Benyamina, à la 4ème minute, mais qui fut refusé à cause d’une position de hors jeu. Les algériens ont continué leur grande bataille sur toute la largeur du terrain, et cela a failli faire récolter ses fruits, mais malheureusement, l’arbitre mauritanien n’a pas, à la 9ème minute de jeu, sifflé un pénalty en faveur du fils de Tiaret, Karim Matmour, malgré la nette faute commise sur lui à l’intérieur des 15m50. Les poulains d’Halilhodzic enchaineront leurs attaques, et à l 10ème minute, c’est le tir de Nadir Belhadj, qui trouvera sur sa trajectoire le gardien des locaux. Mais dès la 15ème minute de jeu, le niveau de jeu des Fennecs a nettement régressé, et la preuve, ce centre millimétré de Karim Ziani, à destination de Belhadj qui ne saura pas quoi faire avec, sauf essayer de le remettre à Benyamina, mais le gardien tanzanien sera sur la bonne trajectoire. C’est à ce moment là que les protégés de Poulsen profiteront de la baisse de forme des algériens, pour reprendre en main les commandes du match, et n’attendront pas trop longtemps pour ouvrir le score, à la 22ème minute de jeu, par l’intermédiaire de Samata, sur une très grave erreur de marquage du latéral droit Abdelkader Laïfaoui. Les attaques reprendront des deux cotés, et en ce qui concerne les tanzaniens, ils ont trouvé devant eux un très grand Raïs M’bolhi, qui effectuera de très belles parades, comme celle à la 34 minute, sur un tir puissant du buteur Samata, des 18 mètres.
Une seconde période totalement différente
De retour des vestiaires, l’équipe nationale s’est montrée avec un tout autre visage, et tout le monde est, jusqu’à présent, très curieux de savoir ce que coach Vahid a dit à ses poulains. La seule chose qui a été remarquée est l’entrée en jeu, dès le début de la seconde période, de Hameur Bouazza, et c’est le changement qui a fait la grande différence. Ce grand attaquant et milieu offensif n’attendra pas trop longtemps pour devenir, peut être, la nouvelle star des algériens, en inscrivant le but de l’égalisation, à la 55ème minute. Les protégés d’Halilhodzic continueront de prouver qu’ils constituent une forte équipe, sachant qu’à la 61ème minute, corner dangereux, mais la défense adverse arrivera à se dégager, et lancer une très belle contre attaque. Là aussi, c’est le grand portier du CSKA Sofia, M’bolhi qui se mettra sur les chemins du tir de Samata. A la 73ème minute, c’est au tour de Karim Matmour de faire un très bon travail sur son coté droit, comme il l’a fait contre l’Egypte au stade de Blida, en 2009, mais son tir du gauche manquait de puissance. La défense algérienne, quant à elle, s’est soudée de plus en plus, sachant qu’elle a fait de très bon retour dans plusieurs attaques tanzaniennes, comme celui de Bougherra et Laïfaoui à la 73ème minute, et celui de Mesbah à la 88ème . Les attaques se multiplieront du coté algérien, jusqu’à la dernière seconde du match, où Abdelkader Ghezzal intégré à la 77ème minute, à la place de Ziani, manquera le coup de grâce, alors qu’il aurait pu faire une passe décisive à Matmour, mieux placé que lui, pour inscrire le but de la victoire. Mais bref, malgré la très mauvaise première mi-temps, les Fennecs ont effectué un très bon match, et sont retournés en Algérie avec un résultat positif.
Le bon début d’Halilhodzic
Pour sa part, Vahid Halilhodzic a évité le pire, avec un premier changement, en incarnant Bouazza à la place de Nadir Belhadj, qui évoluait en milieu de terrain, et qui n’a pas bien mené sa mission. Le sélectionneur de l’équipe nationale a, donc, prouvé qu’avec un seul changement, il pouvait faire une très grande différence. Sa mission n’était pas de qualifier l’Algérie à la CAN 2012, rappelons-le, mais à la CAN 2013 et la Coupe du Monde 2014, et il pourra y parvenir. Maintenant, Halilhodzic passera à la vitesse supérieure pour essayer de faire une opération d’assainissement au sein de l’effectif de l’équipe nationale, faire appel à de nouveaux joueurs et, pourquoi pas, faire revenir Boudebouz et Abdoun.

A.Yzidi
Dimanche 4 Septembre 2011 - 11:10
Lu 570 fois
SPORTS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+