REFLEXION

TANDIS QUE LE BILAN DES VICTIMES S’ALOURDIT : L’armée sioniste prépare une invasion terrestre de Gaza



L’offensive militaire israélienne se poursuivait hier matin dans la bande de Gaza (Palestine occupée) avec de nouveaux raids, provoquant la mort d’au moins 126 Palestiniens en cinq jours et 600 blessés déjà d’une opération visant, sans succès pour le moment, à stopper les tirs de roquettes depuis l’enclave palestinienne. Le porte-parole de l’armée de l’entité sioniste ‘’tsahal’’ a affirmé, hier, que les nombreuses attaques aériennes qui ont été menées jusqu’à présent sur le territoire de Gaza « ne constituent qu’une [première] étape ». Augurant d’une possible invasion terrestre rapide à l’intérieur du territoire gazaoui. En effet, et devant le silence assourdissant de la communauté internationale, au cinquième jour de l'offensive aérienne d'Israël contre le Hamas dans la bande de Gaza, Le bilan, côté palestinien, s'est alourdi encore hier matin après une nouvelle série de bombardements de l'armée israélienne. Depuis le début des raids sionistes, au moins 121 Palestiniens ont été tués, dont plus d'une vingtaine  d'enfants, et plus de 670 autres ont été blessés. Sur la seule journée du vendredi 11 juillet, au moins dix Palestiniens ont été tués, selon les services d'urgence palestiniens. Samedi matin, de nouveaux raids aériens israéliens ont fait quatre morts à Jebaliya, dans le nord de la bande de Gaza, et deux autres à Deir el Balah, plus au sud, ont annoncé les services d'urgence. Peu après, un jeune de 17 ans est décédé lors d'un raid sur la ville de Gaza. Le porte-parole du Ministère de la Santé de Gaza, Ashraf al-Qedra, a précisé samedi à la presse que trois Palestiniens ont été tués et cinq autres blessés dans une frappe israélienne contre un groupe de Palestiniens près d'une mosquée dans l'ouest de Gaza. Dans ce contexte belliqueux entre sionistes et palestiniens fait entrevoir les préparatifs en vue d'une possible invasion de l'enclave palestinienne qui se poursuivent actuellement. Le chef d'état-major israélien, le général Benny Gantz, a prévenu que l'armée allait «élargir ses activités selon ses besoins et avec toutes les forces nécessaires». Ce sont désormais pas mois de 40 000 soldats réservistes qui sont d'ores et déjà mobilisés pour l’offensive. «Pour le moment, nous en sommes à la première phase : les attaques aériennes. J'imagine que nous déciderons aujourd’hui ou demain de la prochaine étape», a précisé le ministre des Affaires Étrangères, Avigdor Lieberman, un partisan de la manière forte. Hier samedi, des dizaines de camions ont transporté des chars israéliens vers la frontière avec Gaza. Signe évident d’une mobilisation militaire générale de l’armée d’occupation des sionistes israéliens en vue de franchir une nouvelle étape dans l’escalade guerrière contre un peuple d’innocents et aspirant à vivre en paix et liberté.           

AS. Mohsen
Dimanche 13 Juillet 2014 - 11:28
Lu 150 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+