REFLEXION

TAFRAOUI (ORAN) : Les habitants de ‘’Soualmia’’ achètent la bouteille de gaz à 500 dinars

Les habitants de « Soualmia », relevant administrativement de la commune de Tafraoui, wilaya d’Oran se plaignent d’un hiver rigoureux qui s’installe devant leurs portes du fait que le village qui abrite environ 1000 habitants souffre de l’isolement le plus total en l'absence d’aménagement et de projet de gaz de ville.



Ils sont confrontés à une vague de froid en l'absence de chauffage et les difficultés rencontrées pour  l'acquisition de bouteilles de gaz butane, qui atteignent souvent le prix de 500 dinars l’unité, à cause du besoin et de la nécessité croissante pour cette énergie vitale en vertu des ménages qui l’utilisent pour se chauffer d’une part et pour la cuisson d’autre part,  ce qui rend ces familles confrontées à vivre dans l’amertume totale dans le  contexte de la hausse des prix de bouteilles de gaz, sans compter les frais de transport ce qui augmente son cout, pour en arriver à plus de 500 dinars à certains moments en terme de coûts de la distance que les familles sont forcées de faire appel à un chauffeur « clandestin » à la lumière de la rareté de moyens de transports dans la région qui connait l'isolement et la vie primitive au milieu d'un manque de projets de développement. À l'avant-garde des projets de développement urbains dans la région,  « Soualmia » se noie dans les inondations et la boue après la chute d'averses de pluie, ce qui empêche tout  mouvement de trafic, de même que la population est embourbée dans les problèmes de transport et de chômage en l'absence de moyens de divertissement, et de loisirs au profit des jeunes et d'autres projets nécessaires pour le village afin de faire face à la dominance culturelle et technologique et de rattraper les techniques modernes de communication. Dans le même contexte, les habitants du village de « Soualmia » souffrent également de marginalisation et d'isolement, malgré quelques bribes de développement à travers le développement de certains des projets d'approvisionnement en eau, écoles et d’autres secteurs, alors que le problème du chômage reste l’un des plus importants points noirs rencontrés par les jeunes dans cette région que sa population lance un appel aux responsables d'intervenir à lever le voile contre leur injustice. 

Toufik
Samedi 10 Janvier 2015 - 17:41
Lu 310 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+