REFLEXION

Suspendus pour avoir fait le Ramadhan

Quatre animateurs de colonie de vacances employés par la mairie de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) une commune française située dans la banlieue Nord-Ouest de Paris ,ont été suspendus parce qu'ils pratiquaient le Ramadhan sur leur lieu de travail."Tu fais le Ramadhan ? T'es viré !"



Suspendus pour avoir fait le Ramadhan
C'est ainsi que le Bondyblog a résumé l'histoire dans un article publié ce matin sur son site. Quatre animateurs municipaux auraient été suspendus la semaine dernière par la mairie de Gennevilliers  parce qu'ils pratiquaient le ramadan sur leur lieu de travail, une colonie de vacances située dans le sud de la France. La Ville leur avait demandé une disponibilité et une activité physique importantes de manière à assurer la sécurité des enfants 24 heures sur 24. A ce titre, ils devaient se restaurer et s'hydrater matin, midi et soir en même temps que les enfants. Ils ne l'ont pas fait et nous avons décidé de les suspendre."Dans l'article du Bondyblog, Nassim, l'un des quatre animateurs concernés, explique qu'ils ont été suspendus et qu'ils ont dû quitter la colonie mais qu'ils seront payés jusqu'à la fin de leur contrat. Il raconte comment s'est déroulée leur mise à l'écart : "On a reçu la visite du responsable du service jeunesse de la mairie. Il est venu voir si tout se déroulait correctement avec les enfants - et c’était le cas - puis il est venu déjeuner avec nous. Il s’est mis à ma table, et a remarqué qu’à l’heure du déjeuner je ne mangeais pas et Moussa non plus." Les deux sont alors convoqués l'après-midi. "Ils m’ont parlé de l’article 6 qui disait que je devais me restaurer et m’hydrater convenablement et que dans le cas contraire cela pouvait mettre en danger la sécurité des enfants."Selon l'avocat, les quatre animateurs pourraient donc facilement saisir les prud'hommes pour obtenir réparation. "Le jeûne ne peut être invoqué comme cause réelle ou sérieuse pour un licenciement ou même une suspension" déclare t-il. De son côté, la mairie continue à parler de "faute professionnelle". Une incompréhension que tous auraient intérêt à lever avant la fin du ramadan le 19 août prochain.

Riad
Lundi 30 Juillet 2012 - 23:30
Lu 548 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par favoritisme le 31/07/2012 19:30
Balayez devant vos portes d'abord

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+